8 mars : les femmes qui ont inspiré la rédaction

Pour célébrer la journée internationale de lutte pour les droits des femmes, Jollies Magazine a voulu vous présenter les femmes qui ont inspiré la rédaction. Qu’elles soient politiciennes, écrivains, actrices ou encore stylistes, ces femmes sont de véritables modèles !

« J’ai réalisé assez tard à quel point elle s’était démenée… »

Eh oui c’est comme ça, moi, c’est ma maman qui m’inspire le plus et qui m’encourage à me dépasser. Alors certes, ça n’a pas toujours été la joie entre nous, mais j’ai toujours su que je pouvais compter sur elle. Elle m’a poussé à réaliser mes rêves. Me donner à fond pour rentrer en prépa à l’école de journalisme de Lille, accepter que je parte deux mois en Palestine, et apprendre à me débrouiller, pour tout le reste. “T’as besoin de personne pour t’en sortir”, “dis ce que tu penses”, “donne toi à fond”. Outre ces petite morales qui ont aidé à me construire, j’ai réalisé assez tard à quel point elle s’était démenée pour mon frère, et moi, depuis notre enfance: cours d’équitation, de piano, de handball, chez nos potes, faire du shopping, en vacances, au cinéma, au Flunch, en vadrouille à droite à gauche, en sortie vélo le week-end, elle nous emmenait partout, et ce, en ayant un travail et un emploi du temps de fou furieux. Un peu comme toutes les mamans je suppose, prêtes à tout pour leurs enfants. Si ma maman est extraordinaire, je suis sûre que toutes les mamans valent tout l’or du monde, alors, je ne le dirais pas seulement à la mienne, mais à toutes celles présentes sur cette Terre : merci pour tout.

Claire

« Ecrire pour poser des mots sur les maux… »

Petite, je rêvais de devenir écrivain. À 12 ans, je commençais un roman pour rendre hommage à mon auteur préféré, qui venait de mourir. Puis, au fur et à mesure que les années passaient, la magie de l’écriture a comme disparu, noyée par les problèmes de la vie. Un jour, j’ai découvert Delphine de Vigan et ai été frappée par son écriture qui me transperçait presque et me parlait. Vraiment. J’avais parfois l’impression que ses mots s’adressaient à moi, qu’ils décrivaient exactement ce que je vivais.

J’ai compris, plus tard, qu’elle avait réellement vécu des choses que moi-même connaissais. Et aussi, qu’elle avait utilisé son don pour se libérer, se reconstruire. Alors je me suis dit que je pourrais le faire, moi aussi. Ecrire pour poser des mots sur les maux (hum, oui, ça semble un peu cliché, mais c’est vrai).

Je crois vraiment que j’ai puisé une certaine force dans l’expérience de cette auteure. Six mois après, je décidais d’envoyer un manuscrit à une maison d’éditions alternative. Et c’est comme ça que j’ai publié ma première nouvelle.

Mathilde

« Ce sont des gens comme toi qui changeront le monde… »

J’étais comme prise par une envie de lecture ce jour-là. Je suis allée dans une librairie et j’ai passé une heure dans les étages à chercher un livre qui me plairait. C’est alors que je l’ai vu : « Moi, Malala, je lutte pour l’éducation et je lutte contre les talibans ». C’est comme ça que je t’ai connu, Malala. Tu es née en 1997, comme moi. Sauf que tu es née dans cette province du Swat au Pakistan, à l’autre bout de mon monde. Tu as eu la chance d’avoir un père qui t’a poussé à étudier malgré les difficultés et les obstacles dans ce pays où très peu de femmes ont accès à l’éducation. Soudain c’est l’horreur. Les talibans attaquent ton bus scolaire et te blessent à la tête. Tes amies aussi sont touchées. A la suite de cette attaque tu aurais pu laisser tomber. Te décourager, te défouler dans la haine contre l’autre, ceux qui t’ont fait ça et les autres. Mais tu as gardé espoir. Vous avez dû fuir mais tu n’as pas renoncé. Tu t’es battue et tu te bats encore aujourd’hui. A travers tes fondations, ta voix, des fillettes à l’autre bout du monde ont accès à l’éducation, grâce à toi elles ont le choix. Pour cela, tu as reçu le Prix Nobel de la Paix à seulement 17 ans ! Tu m’inspires parce que tu me donnes le courage d’aller au bout de mes projets, de ne pas abandonner à la moindre difficulté. Ce sont des gens comme toi qui changeront le monde…. et tu me donnes envie de faire partie de ton équipe.

Malala_Yousafzai_-_13008047475
Malala Yousafzai (@wikipedia)

Léa

« Elle nous a chaque jour prouvé, qu’une femme pouvait faire de grandes choses… »

C’est après deux mandats consécutifs à la Maison Blanche que la famille Obama quitte les américains. L’émotion s’est fait ressentir, plus particulièrement lors des adieux consacrés à Michelle Obama. Parce que oui, pour un grand nombre d’américains, Michelle est un vrai modèle. Elle est aussi mon modèle.

Michelle Obama n’a pas été une figurante auprès de son mari. Elle a appris à vivre à la Maison Blanche et a su s’engager pour de nombreuses causes, notamment l’éducation et l’obésité. Accessible, à l’écoute et serviable, Michelle a su gagner le coeur de beaucoup d’entre nous, dont le mien. Elle a su trouver les mots pour nous encourager à aller de l’avant. Plus qu’une “first lady”, Michelle Obama est une mère, pas seulement pour ses enfants, mais aussi pour les américains. Sa façon de s’engager pour des causes aussi importantes, sa façon de s’exprimer, de trouver des mots forts et justes, a prouvé combien cette femme pouvait être puissante. Elle a su manier l’art de communiquer avec élégance.

Michelle a changé la vision de la femme, d’une simple première dame, figurante, au bras de son mari. Elle nous a chaque jour prouvé, qu’une femme pouvait faire de grandes choses. Et rien que pour cela, je pourrais la remercier. Parce que pour la première fois, nous ne retiendrons pas seulement le nom d’un président, mais aussi celui d’une first lady remarquable.  

Clara

« La seule chose qui différencie les femmes de couleurs de n’importe qui d’autre, c’est l’opportunité… »

J’ai découvert Viola Davis quand j’ai commencé à regarder la série How to get away, produite par Shonda Rhimes. J’ai tout de suite beaucoup aimé l’actrice, qui joue extrêmement bien et arrive à insuffler de la passion à tous les personnages qu’elle interprète. Mais ce qui m’a fait l’aimer encore plus, c’est son discours, aux Emmy Awards de 2015, lorsqu’elle est devenue la première actrice noire à recevoir le prix de la meilleure actrice dans une série dramatique. Elle y a dénoncé le manque de rôles principaux dans les
films pour les Africains-Américains : “
La seule chose qui différencie les femmes de couleurs de n’importe qui d’autre, c’est l’opportunité. Vous ne pouvez pas gagner un Emmy pour des rôles qui n’existent simplement pas”. Lors de la dernière édition des Oscars, elle a remporté l’Oscar du meilleur second rôle pour sa prestation dans Fences. Elle est donc devenue la première femme noire à remporter le trio gagnant Tony Awards (Fences, la pièce de théâtre), Emmy Awards (How to get away with murder) et un Oscar (Fences), qui récompense son talent dans les domaines du théâtre, de la télévision et du cinéma. Chacun de ses discours est inspirant : place des femmes noires dans la télévision américaine, hommage aux personnes “ordinaires” qui inspirent chaque année l’art, ce que l’élection de Donald Trump dit à propos des américains… Bref, on l’aime, on l’adore et on espère la voir encore longtemps !

Camille

« Elle représente le partage, l’humanité, la tolérance et l’envie de se battre au quotidien… »

Avant de découvrir Angelina Jolie, j’ai découvert Lara Croft. Bon, ça fait un peu cliché, mais j’ai passé mon enfance à regarder mon père et ma soeur jouer à Tomb Raider, alors quand les films sont sortis et que j’ai vu une -vraie- personne incarner mon héroïne, c’est tout de suite devenue une source d’inspiration pour moi. Je la trouvais magnifique physiquement, et en grandissant, j’ai compris qu’elle était magnifique intérieurement. Je trouve qu’elle a des valeurs morales très belles. Ambassadrice au Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés, elle a visité de nombreux pays en crise pour se rendre compte elle-même de la situation et aider directement les populations. Sans oublier les films qu’elle a pu réaliser (“Au pays du sang et du miel” qui se passe lors du conflit serbo-croate ; “Invincible”) Et c’est tout ça qui est beau : elle représente le partage, l’humanité, la tolérance et l’envie de se battre au quotidien. Alors non, Angelina n’est pas juste l’ex-femme de Brad Pitt, elle n’est pas juste Lara Croft comme je le pensais il y a 15 ans, non, elle est tellement plus que ça.

Morgane

« Si le personnage de fiction m’a inspirée, l’actrice qui l’interprétait l’a largement surpassée… »

J’ai grandi avec la saga Harry Potter, et avec une certaine admiration pour le personnage d’Hermione Granger, si brillante, si intelligente, si perspicace… et si ouverte aux autres et compatissante. Si le personnage de fiction m’a inspirée, l’actrice qui l’interprétait l’a largement surpassé. Et c’est parce qu’elle le fait avec beaucoup d’implication depuis maintenant plusieurs années qu’Emma Watson est devenue une des femmes que j’admire le plus et qui m’inspire également le plus. Parce qu’elle a réussi à ne pas se faire enfermer dans le rôle de divertissement, même interrogateur, auquel confine le cinéma. Parce qu’elle a réussi à légitimer son implication dans la lutte pour l’égalité des genres en créant l’association HeForShe et en devenant ambassadrice de bonne volonté à l’ONU femmes. Parce qu’elle ne cherche pas à mettre en avant sa participation à une cause, mais qu’elle s’évertue à avoir un réel impact. Parce qu’elle use aussi de son influence et de sa notoriété pour sensibiliser à une mode plus responsable (elle a notamment ouvert un compte Instagram pour détailler tous ses looks quand à la provenance des matières, évitant ceux d’origine animale comme le cuir, privilégiant les tenues recyclées ou recyclables). Elle avait ainsi portée une robe Calvin Klein au Met Gala, décomposée en bustier, pantalon et traine, entièrement composée de matériaux recyclés.

Pour moi, Emma Watson est une source d’inspiration pour l’exemple qu’elle montre, pour son implication dans la cause de l’égalité des genres qui m’est aussi très importante. Je l’admire pour ce qu’elle fait pour les autres, et pour l’impact qu’elle a dans la vie des gens, et j’en suis la première touchée : c’est elle qui m’a fait prendre conscience de l’importance de l’engagement pour les causes qui nous tiennent à coeur. Car si ce n’est nous, qui le fera ? Si ce n’est pas maintenant, quand ?

Hélène

« Une femme militante, une femme inspirante, une femme indépendante… »

Symbole de toute une génération, Coco Chanel, en plus d’incarner l’élégance par excellence, s’affirme comme un modèle indéniablement indémodable.

Avant d’être couturière, avant d’être une marque de parfum, et avant d’être une égérie, Coco était avant tout une femme. Une femme militante, une femme inspirante, une femme indépendante. Et c’est bien ce pourquoi elle suscite encore aujourd’hui tant d’admiration.

A une époque où la femme en était réduite à rentrer dans la conformité, elle, casse les codes, démonte les clichés. Elle affirme sa personnalité et fait du vêtement un moyen d’expression et d’émancipation. Le pantalon est réservé aux hommes ? Qu’importe. Elle l’arbore fièrement et brave la loi de Novembre 1800 qui interdit aux femmes de le porter (d’autant plus que cette loi n’a été abrogée qu’en 2013 !). Incarnation de l’androgynie, elle porte le costume, inverse les rôles. A travers les vêtements, elle place la femme à l’égal de l’homme. Prisonnière de son corset, Coco libère tant physiquement que politiquement toutes les femmes lorsqu’elle décide de s’en débarrasser. Comme un moyen d’affranchissement des normes, comme une manière d’affirmer sa détonnante personnalité, elle entraîne avec elle une vague de libération féminine. Non seulement, elle incarne l’emblème de la réussite, mais elle offre cet élan modernisateur à des millions de femmes. Signe qu’elle demeure une personnalité emblématique de la mode, son histoire a récemment été adaptée dans le film “Coco Chanel”, tandis que son personnage est joué par l’une des actrices française les plus charismatiques : Audrey Tautou.

Marylou

« C’est une femme qui se bat pour nos droits… »

Ah Christiane Taubira ! je ne connais personne que ce nom laisse indifférent. Femme de caractère, elle est adulée ou critiquée. Qu’elle ne fasse pas consensus est tout à son honneur : cela montre qu’elle incarne des valeurs fortes. Car Christiane Taubira croit en des valeurs, ce qui est assez rare aujourd’hui pour être souligné. Elle fait plus que croire en elle, elle se bat pour. Titulaire d’un doctorat d’économie – déjà j’ai une admiration totale pour toute personne ayant eu le courage de faire un doctorat – elle commence son engagement en étant militante indépendantiste pour la Guyane. Elle cesse cette activité quand elle constate que les guyanais ne la soutienne pas. Députée puis Ministre de la Justice elle promeut l’égalité entre les êtres humains. En 2001 elle fait reconnaitre la traite négrière et l’esclavage comme un crime contre l’humanité ; en 2013 elle porte le Mariage pour Tous. Cette force lui confère une dignité et une solennité remarquable. Plus qu’une femme de gauche, plus qu’une femme politique, c’est une femme qui se bat pour nos droits. Pour cela, elle marquera l’Histoire autant que Simone Weil avant elle.

Solène

Appeler les femmes « le sexe faible » est une diffamation ; c’est l’injustice de l’homme envers la femme. Si la non-violence est la loi de l’humanité, l’avenir appartient aux femmes. 

Gandhi

Ont participé à cet article : Claire ABOUDARHAM, Mathilde BERG, Clara BIAGIOTTI, Camille BRONCHART, Marylou CZAPLICKI, Léa GORIUS, Hélène MONNIER, Morgane PIQUE, Solène TORTEL

Crédit im

2 réflexions sur “8 mars : les femmes qui ont inspiré la rédaction

  1. Petite contribution à la réflexion de Léa sur Malala : plasticienne j’ai réalisé une oeuvre intitulée « Hommage à Malala » sur les terribles enlèvements des jeunes lycéennes par Boko Haram, en écho au grand combat pour l’éducation des filles de Malala Yousafzai. Une installation que j’ai pu présenter à 400 lycéens français pour la Journée des Femmes 2018. L’action est aussi la pédagogie et le débat.

    A découvrir : https://1011-art.blogspot.com/p/homage.html

    J'aime

  2. Très bel article !!
    Je viens justement d’écrire un article sur Emma Watson que je trouve exceptionnelle et j’ai déjà préparé mon prochain article sur Malala 🙂

    Je trouve que Viola Davis est absolument fantastique. Au même titre qu’Angelina Jolie qui s’engage énormément dans différentes causes. Bien sûr Michelle Obama est une femme forte et tellement intelligente. Elle a su inspirer et motiver le peuple.

    Merci pour cet article !

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s