Lille : le tatouage à l’honneur au Grand Palais

Vous n’y avez pas échappé, la tatouage est à la mode. Les réseaux sociaux sont inondés de photos, de stars mais aussi de personnes lambdas. Polynésien, réaliste, old school, dot…. Il y a une offre pléthorique de styles. Mais comment se décider ? Chez quel tatoueur aller ? A l’International Lille Tattoo Convention, c’est plus de 200 tatoueurs qui étaient rassemblés au Grand Palais de Lille.

La rédaction de Jollies s’y est rendu et vous raconte tout. Pour la seconde édition, sept pays étaient représentés : la France, la Belgique, l’Espagne, l’Italie, l’Angleterre, la Suisse et même le Pérou ! Tous les styles également.

La convention

La rédaction a été agréablement surprise ! Dans un grand hall, les tatoueurs étaient répartis en allées bien définies. Le sons des aiguilles, de la musique rock et une exposition de voitures vintage étaient là pour agrémenter le tout.

Au fond du hall, un espace vente de bijoux, vêtements vintage mais aussi matériel de tatouage côtoyait un stand de bonbons en vrac et trois stands de restaurations. Autrement dit, vous pouviez très bien y passer la journée. Egalement, un petit coin des « curiosités » pour vous rappeler la longue histoire du tatouage…

Des concerts, des spectacles et des concours rythmaient également la journée.

Les repérages

Nous désirions aller en Angleterre pour rencontrer Andrew John Smith. Basé en Angleterre, à Londres, sa boutique rassemble plusieurs artistes. Son nom : Parliament Tattoo. Ce tatoueur propose un univers plus coloré et surtout un style old school.

capture-decran-2017-01-25-a-10-06-43
https://lc.cx/JpkF

Du coté de la France, nous avons parlé avec Alban Isaak qui travaille pour le salon L’encre noire à Aix-en-Provence. Il propose des pièces « monumentales » d’inpiration henné dont, les très à la mode, tatouages de buste (comme Rihanna !).

capture-decran-2017-01-25-a-10-13-49
https://lc.cx/JpZc

Nous sommes également allés discuter avec Amandina du salon The Inkorrigibles qui se trouve à Wambrechies, à dix minutes de Lille. Elle propose un univers décalé qui fait penser à Tim Burton.

capture-decran-2017-01-25-a-11-45-41
https://lc.cx/JpJD

Chez nos voisins belges, nous avons rencontré Jean-Pierre Mottin, dont le salon Grizzly INC se trouve à Liège. Le tatoueur propose des tattoos de grandes tailles d’inspiration henné et en dot.

capture-decran-2017-01-25-a-11-54-27
https://lc.cx/Jp3J

capture-decran-2017-01-25-a-16-32-43
https://lc.cx/JpTr

Chez nos voisins suisses, notre dévolu s’est jeté sur Dan Satan du salon Stchflut Tattoo situé à Buchs. L’artiste possède un univers dark mais coloré, qui peut faire penser à la fois au new school et old school.

Et enfin coté Espagne, c’est Raul Cruz qui a retenu notre attention avec ses portraits ultra réalistes. Son salon se trouve à Malaga et se prénomme One Love Tattoo.

capture-decran-2017-01-25-a-16-37-51
https://lc.cx/Jpq4

Les découvertes

Un énorme coup de coeur pour le Salon Wapiti, qui proposait beaucoup de flashs, les moins chers étant à 50€ ! Un univers très poétique et un tracé ultra fin qui permet la réalisation de toutes petites pièces. Le salon se situe au 49 C rue du Général Leclerc, à Wambrechies (59). Il est tenu par Xavier et Christian, chacun avec son univers et sa personnalité.

Autre révélation de la convention : Anna Turbo du salon La Boucherie moderne, à Bruxelles. L’artiste possède un univers à la fois abstrait et réaliste, très graphique et coloré. Nous avons discuté avec elle et nous avons relevé un réelle douceur dans sa voix et son regard… ce que traduisent ses tatouages.

Ci-dessous, Encre de Miel du salon De l’encre et des trous situé à Nancy. Un univers très enfantin, un peu loufoque mais surtout avec une touche d’humour.

Toujours dans un univers un peu enfantin, Laura Bamboo (de son vrai nom Laura B. Dupont) du salon The TailorShop à Tournai en Belgique. Assez jeune dans le milieu, elle commence à tatouer en juin 2015. Depuis, ses tatouages un peu bizarres, drôles et surtout mignons nous ont séduits (et nous ne sommes pas les seuls !).

Pour les amoureux du Dot : Raphaëlle du salon Handmade Fine Tattoo à Paris. Des mappemondes, des animaux, des fleurs… de la douceur et de la poésie à l’état pur.

Des fleurs, des fleurs et encore des fleurs… Magnifiquement dessinées et presque tout en noir et blanc. Voilà ce qu’on trouve chez ClarisseAmour.

Et pour finir quelque chose de très original, Mariette du salon Turbo Zéro de Nantes. Des tatouages en « point de croix » bleus et rouges!

Ce qu’on retient

Au delà de l’ambiance, des tatoueurs sympathiques et de la bonne musique, la convention du tatouage permet avant tout de rencontrer et de découvrir des artistes vers lesquels nous ne nous serions peut-être pas dirigés naturellement. Tous le tatoueurs présents sont « clean« , vous ne risquez pas de tomber sur un salon aux règles hygiéniques… douteuses.

Si un tatoueur vous intéresse mais qu’il vient de loin, l’avantage est que vous pouvez au préalable prendre rendez-vous avec lui, monter votre projet et vous faire tatouer à la convention. Autre point positif, les flashs tattoos qui vous permettent de garder un souvenir de ce moment. Le seul point négatif de cette convention a été que quasiment aucun tatoueur ne prenait la carte bancaire.

On s’y retrouve l’année prochaine ?

Eglantine PUEL

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s