Maria Herrera, pilote moto

Alors que la saison de Moto GP a pris fin le 13 novembre dernier, Jollies Magazine a choisi de faire un gros plan sur une pilote de ce monde quasiment exclusivement masculin. Vous connaissez peut-être la légende moto, Valentino Rossi. Alors que Maria Herrera, elle, vous est encore inconnue.

Après sa deuxième saison en Championnat du Monde, la seule Espagnole du plateau a su montrer son talent. 31ème au classement général avec 7 points, la native d’Oropesa a malheureusement fait moins bien que la saison 2015 où elle était parvenue à glaner 9 points.

Comment la jeune Maria a fait tomber les préjugés pour arriver à un si haut niveau ?

Maria Herrera s’est tout simplement illustrée dans le Championnat espagnol, anti-chambre du Championnat du Monde moto. Elle découvre en 2013 les circuits espagnols; très vite acclimatée elle décroche une 11ème place pour sa première course. Sa régularité lui permet de se classer 4ème à la fin de la saison, la plaçant l’année suivante comme une outsider sérieuse.

Malheureusement, l’année 2014 sera un peu moins florissante pour Maria avec une 8ème place au classement général. Ses résultats des années précédentes lui permettent toutefois de se frotter au gratin mondial grâce à trois invitations sur les Grands Prix. Elle obtiendra notamment une 17ème place très encourageante à Assen aux Pays-Bas.

Cette chance qu’elle saisit l’installe de façon permanente sur la scène internationale. Maria obtient un guidon en 2015 chez Husquevarna, la menant à une 29ème place contrastée au regard de ces résultats en Championnat espagnol. Elle se redirige vers KTM où elle marquera moins de points avec tout de même quatre résultats dans les points (les quinze premiers).

Comment parvient-elle à s’imposer dans ce sport majoritairement masculin ?

Maria est une battante et pour trouver sa place dans le paddock, elle a dû jouer des coudes avec ses adversaires. Sa force de caractère et son tempérament montre bien sa détermination et son envie de se hisser parmi les meilleurs pilotes du monde.

Le 14 août dernier, Maria part loin des points puisqu’elle est seulement 30ème sur la grille. Mais très vite l’Espagnole prend un très gros rythme et double un par un les pilotes. Sur la ligne, Maria accroche la 14ème place synonyme de deux points pour le classement général ce qui est un exploit surtout quand on connait le niveau du championnat.

Grâce à des athlètes de son niveau le sport féminin ne peut que gagner en notoriété. Son avenir en Moto 3 pour la saison prochaine est assurée, mais la connaissant on peut supposer qu’elle ne s’arrêtera pas à cette catégorie. Dans quelques années, on entendra peut-être parler de l’Espagnole comme : « Maria Herrera : la première femme à devenir pilote de Moto 2 ! ».

Always smile👍👍😉 #GPJapón

A post shared by Maria Herrera #6 (@mariaherrera_6) on

 Gabriel BRAY

Crédit image à la une : @Commons Wikimedia

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s