Le Raid 4l Trophy, « Une expérience de ouf » – EPISODE 1

Embarquez pour Marrakech avec Clément et Inès, deux étudiants de l’Académie de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille. Retenus pour participer au Raid 4L trophy ils vont vivre un voyage époustouflant au milieu du désert et des locaux, mais cette course est avant tout une histoire humaine et humanitaire. Jollies magazine vous propose de suivre l’aventure extraordinaire (presque) au jour le jour de nos deux baroudeurs.

« LE RAID 4L TROPHY NE SE RACONTE PAS IL SE VIT »

« Le raid 4l trophy ne se raconte pas, il se vit », dixit les participants eux-mêmes. Oui mais voilà, même s’il ne se raconte pas, le 4l trophy c’est quoi ? Brièvement, c’est le plus grand raid étudiant de France qui rallie Biarritz à Marrakech. Rien que cela ! Par doublette, les étudiants de toutes les écoles de France sont totalement autonomes et en charge d’une voiture dont ils sont responsables jusqu’à la mécanique. Pour le meilleur… et pour le pire. Ainsi le soir, si certains équipages se réunissent autour de veillées feu de camps, oubliant un instant la compétition pour laisser place à la cohésion et au partage, d’autres sont contraints de réparer leurs appareils. Qu’importe, les souvenirs que ramèneront les heureux élus surpasseront les galères. En effet, au-delà, d’un périple merveilleux, riche en relations, paysages, découvertes et mésaventures, c’est aussi et surtout une mission à but humanitaire que s’en vont réaliser les duos. En partenariat avec l’Association « Enfants du désert », il s’agit d’apporter des fournitures scolaires (entre autres actions) afin de développer la scolarisation au Maroc. C’est le projet du siècle, riche en valeurs et en solidarité, ou chacun apprend des autres et de lui-même,  et où, chacun sortira grandi, par un tel apprentissage humain.

12799456_1583263258630259_5532762048224749882_n
Le Raid 4L Trophy – Crédit photo : 4L 4EVER Un lien vers ailleurs

2017 : La 20ème édition

Le raid fête en 2017 son vingtième anniversaire, tout comme notre duo de reporters en herbe, Inès et Clément, qui cherchent à travers leur participation « une aventure personnelle et un défi humanitaire avant d’être en compétition. » Après un appel à candidature de l’ESJ, leur binôme apparait comme une évidence. En couple depuis un an, la douceur d’Inès apaise la vigueur de Clément : « nous nous complétons aussi bien au niveau des compétences, qu’au niveau du caractère. Nous connaissons nos qualités mutuelles mais aussi nos défauts. C’est très important de bien connaitre son partenaire, surtout quand nous serons confrontés à des difficultés. »

Le 4L trophy, une démarche solidaire

Au-delà d’une traversée du continent, les participants au 4l trophy doivent réaliser une mission humanitaire hors-norme : « On ne participe pas uniquement à la course pour s’amuser, on le fait aussi pour aider des personnes. Ce côté humain de la course nous plait beaucoup. » En plus de denrées alimentaires (les repas du soir et du matin sont fournis, mais ils doivent se débrouiller le midi « ce qui veut dire : conserve de légumes et réchaud, sans oublier le saucisson ! »), chaque doublette se doit de charger 10 kg de fournitures scolaires, ou des affaires de sport destinées à l’Ecole de Merzouga. De même, l’Entreprise Ligarex et Etigo, qui fournit la voiture, « Pistache », souhaitait que les deux jeunes sélectionnés s’engagent également localement au niveau associatif en marge du raid. Emballés par ce projet, ils ont décidé d’organiser une collecte de vêtements à destination des plus démunis avec l’association « 4L 4Ever : un lien vers ailleurs ».

dsc_0647-88-300x200
Mission humanitaire au 4L Trophy avec l’association « Enfant du Désert » – Crédit photo : 4L Trophy

J-29, H-696, « C’est assez dur de réaliser que le départ est si proche. Nous sommes de plus en plus impatients mais aussi stressés par tous les préparatifs qu’il nous reste à faire. »

A moins d’un mois du départ, s’il trépigne d’impatience, notre équipage 2189 s’attache à régler les dernières formalités, non sans une légère angoisse. « On achète les pièces qu’il manque, il faut un certain nombre de pièces de rechanges, du matériel de camping. On doit aussi gérer la partie administrative (inscription, assurance, forfait téléphone à l’étranger) ainsi que le budget. » De même, les GPS sont interdits. « Nous avons un « road book » et une boussole qui nous donnent des indications sur le chemin à suivre pour aller de bivouac en bivouac. » L’endroit idéal pour perdre votre copine/copain qui vous énerve donc. Mais pas de panique, les participants disposent tout de même de fusées de détresse au cas où. Et sinon, ils pourront toujours aller boire un thé aux côtés des berbères en cas de panne !

15873517_1710290219260895_5626312439450547074_n
Les derniers préparatifs – Crédit photo : Clément Pravaz et Inès De Rousiers

Alors ne manquez surtout pas les aventures d’Inès et Clément qui tiendront un carnet de route dans Jollies, en espérant qu’ils puissent déjà partir : « chaque année, de nombreux équipages ne partent pas au dernier moment en raison de problèmes mécaniques, alors on croise les doigts !»

Marylou Czaplicki

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s