Tous les chemins mènent à Rome

C’est bien connu, tous les chemins mènent à Rome ! La rédaction de Jollies Magazine aime voyager et vous le faire partager. Ce mois-ci, elle s’est accordée trois jours à la découverte de la capitale romaine. On vous emmène !

Notre séjour romain débute par un atterrissage à Fiumicino, principal aéroport du pays où transitent plus de 36 millions de passagers chaque année. Depuis Fiumicino, le Tibre vous mènera à la capitale italienne : Rome. Sa rive droite a vu naître le Vatican alors que le centre historique se tient sur la rive gauche. Fondée sur différentes collines et notamment sur le mont Aventin, appelé aussi colline des étrangers, Rome possède un riche patrimoine archéologique. La muraille de l’Empereur Aurélien, construite au IIIème siècle et longue de 19km, délimite le centre ville de Rome. Dès votre entrée dans la ville, vous comprendrez les raisons pour lesquelles Rome est qualifiée de « musée à ciel ouvert ».


Une tradition chrétienne

À Rome, berceau du christianisme, la visite des églises et des basiliques semble incontournable. Il y a des centaines de lieux de culte et c’est ainsi que l’entrée de toutes les églises de la capitale sont gratuites. L’un des lieux emblématiques de cette ville italienne est bien entendu la Cité du Vatican et sa chapelle Sixtine. Créée dans le but d’affirmer la suprématie de la religion chrétienne sur toutes les religions du monde, cette dernière est à la fois un coffre religieux et politique. Véritable oeuvre d’art, Le jugement dernier, peinture de Michel-Ange permet de distinguer les vies de Moïse et de Jésus et nous offre des scènes de la Bible en ses quatre coins. La chapelle sixtine abrite également La Création d’Adam, illustration particulièrement célèbre par son détail : le doigt de Dieu rejoint celui d’Adam sans le toucher. Cette oeuvre illustre ce qui donne vie à l’Homme et représente la naissance du christianisme. Prenez le temps d’admirer ce lieu symbolique car les photos ne sont pas tolérées. Nous vous conseillons également les billets coupe-file afin d’éviter la très longue attente représentative de l’engouement du Vatican.

Le Colisée, un symbole

Nous quittons le Vatican et prenons le métro romain jusqu’à l’arrêt Colosseo. Il est l’une des plus grandes oeuvres de l’architecture romaine, le Colisée est un arrêt inévitable de votre séjour à Rome. Imposant et chargé d’histoire, ce vestige datant de l’an 72 est un réel symbole pour tous les Romains.

dsc_0110
Colisée de Rome @manonvanpeene

Avec ses 50 mètres de hauteur, l’amphithéâtre pouvait accueillir 55 000 spectateurs, férus de combats d’animaux ou de gladiateurs et de pièces de théâtre dramatiques retraçant la mythologie. Il représente le symbole du martyr des chrétiens. Comptez 12€ plein tarif pour vous plonger dans le passé des romains. Ici encore, les billets coupe-file sont vivement conseillés mais pensez également au Pass Roma 48h : pour environ 28€, il permet pendant 48h d’avoir un accès illimité aux transports en commun de la ville, l’entrée gratuite du musée de votre choix ainsi qu’un tarif réduit pour les autres musées de Rome. Un véritable bon plan pour un séjour court dans la capitale italienne.

Une capitale artistique

Bien que la ville de Rome porte parfaitement le statut de musée à ciel ouvert, la capitale n’est pas uniquement riche artistiquement de ses monuments. Entre expositions permanentes ou temporaires, musées ou théâtres, c’est une ville qui offre un large choix de rendez-vous culturels.

Après avoir jeté une pièce dans la magnifique fontaine de Trévi, éternellement victime de son succès, notre découverte de la culture italienne se poursuit par la visite de la Galerie Nationale d’Art Moderne de Rome. Voyager en métro est surement le moyen le plus pratique si vous disposez de peu de temps pour découvrir Rome. Descendez donc à l’arrêt Flaminio et de nombreuses oeuvres contemporaines s’offriront à vous. Pour un tarif plein de 10€, vous pourrez admirer le célèbre urinoir de Duchamp, la grande composition A de Mondrian ou encore Les Trois Âges de la femme de Klimt. Inutile de préciser que les amateurs d’art seront satisfaits de leur visite de la ville.

Une gastronomie reconnue

Que serait une escapade à Rome sans les traditionnelles pâtes ou pizza italiennes ? Que vous souhaitiez manger sur le pouce ou vous installer à la terrasse d’un restaurant, tous les moyens sont bons pour savourer les traditions culinaires de l’Italie. Nous ne pouvons que vous conseiller  « Pizza & Mortadella », une épicerie que nous avons eu la chance de trouver rue Cavour.

dsc_0127
Pizza & Mortadella @manonvanpeene

Vous serez accueillis chaleureusement et en plus d’acheter des produits typiquement italiens, vous pourrez  manger sur place ou emporter votre part de pizza, votre bout de fromage ou votre charcuterie. À Rome et à n’importe quelle heure de la journée, une glace s’impose ! À deux pas de la fontaine de Trévi, vous dégusterez « Chez Valentino », sans doute l’une des meilleures glaces de la ville, de quoi terminer votre séjour romain sur une jolie note sucrée.

Succédant à Turin et devenue capitale en 1870, Rome s’impose donc comme un musée à ciel ouvert aux yeux du monde entier. Si comme la rédaction de Jollies Magazine, vous passez par Rome, vous comprendrez que dans les rues, sur les places ou encore dans les musées de la ville, tout nous parle d’art, d’histoire et de culture : une réelle effervescence artistique.


Manon VANPEENE

Crédit photo image à la Une : @manonvanpeene
Publicités

3 réflexions sur “Tous les chemins mènent à Rome

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s