Janvier : Les conseils ciné de la rédaction

Après ce temps bien mérité de vacances, il est déjà l’heure de se remettre au boulot. Au boulot, d’accord mais il ne faut jamais oublier de se détendre ! Rien de mieux qu’une bonne séance de cinéma pour cela. Et n’oubliez pas, si vous avez boudé les salles obscures ces deux dernières semaines, vous pouvez toujours retourner lire l’article sur les sorties au cinéma de décembre…

Comédies pour démarrer l’année avec légèreté et bonne humeur

Faut pas lui dire : Si les comédies comme Tout ce qui brille, Comme t’y es belle ou encore Sous les jupes des filles commençaient à vous manquer, il est possible qu’on ait trouvé de quoi vous satisfaire. Quatre nanas trentenaires pleines de mordant partagent des moments entre frustrations, éclats de rires et crises de nerfs. Une nouvelle réalisatrice, Solange Cicurel, pour une nouvelle brochettes de filles aux airs prometteurs, Jennifer Bartoli, Camille Chamoux, Stéphanie Crayencour et Tania Garbarski, bref que du nouveau pour un film frais et divertissant assuré. En salles le 4 janvier.

Il a déjà tes yeux : Paul et Sali viennent d’adopter un enfant, Benjamin. Tout va bien jusqu’à ce qu’ils doivent le présenter aux parents de Sali. Benjamin est blanc et ça ne passe pas très bien auprès des parents qui comme Paul et Sali… sont noirs ! Un retournement des clichés bourré d’humour, cette comédie semble irrésistible ! A voir le 18 janvier.

L’ascension : Cette comédie française est tirée d’une histoire vraie. Un jeune homme habitant dans une cité de Seine-Saint-Denis a décidé pour impressionner une fille qui lui plaisait de gravir l’Everest. Samy avait dit à Nadia « Pour toi, je pourrais gravir l’Everest ! », alors il l’a fait. Ce film plein d’humour mais aussi plein d’émotions saura certainement vous attendrir. A voir le 25 janvier au cinéma.

307632
© 2016 Twentieth Century Fox

The Boyfriend – Pourquoi lui ? : Stephanie est fin prête à présenter à ses parents son petit ami Laird (James Franco), un millionnaire complètement taré. Le courant a du mal à passer entre Laird et la belle-famille, enfin surtout avec le père de Stephanie, interprété par Brian Cranston. Cette comédie américaine semble osciller entre désopilant et navet… Suspens ! Dans les salles le 25 janvier.

En musique

Dalida : Le biopic tant attendu sur la star populaire française qui a ému et fait chavirer les cœurs de tous des années 1960 aux années 1980. Ses tubes sont devenus cultes et sa voix grave est sa signature. Lisa Azuelos a réalisé le biopic sur Dalida. Cette chanteuse à la vie sentimentale et artistique remplie de rebondissements est eut-être trop méconnue des plus jeunes générations. Ce film sera l’occasion de combler un manque de culture sur cette icône de la chanson. A découvrir le 11 janvier au cinéma.

336824
©Luc Roux

Tous en scène : Après l’énorme succès de Comme des bêtes, les créateurs de Moi, moche et méchant sont déjà de retour avec une version animée et animale de « Incroyable talent ». Buster Moon le koala a décidé d’organiser un concours de chant pour faire revivre son petit théâtre. Nous allons apprendre à connaître la jeune éléphant trop timide pour chanter, le gorille qui préfère chanter plutôt que diriger le gang familial, le hérisson rock’n’roll ou encore la famille très nombreuses de cochons. Pour voir si Tous en scène vaut autant que ses grands frères, rendez-vous le 25 janvier.

La La Land : Oh yes ! Le couple parfait de Crazy Stupid Love est de retour. Ryan Gosling et Emma Stone se retrouvent à l’écran sous la direction de Damien Chazelle, le fabuleux réalisateur de Whiplash. Les critiques sont tous d’un enthousiasme sans mesure à propos de La La Land, il nous tarde de le découvrir. Cette romance entre une actrice en devenir et un joueur de piano jazz sur fond musical fera-t-elle chavirer votre cœur ? Le 25 janvier au cinéma.

514017
©SND

Dans la catégorie « les acteurs réalisent des films »

Ouvert la nuit Le comédien Edouard Baer se lance pour le troisième fois dans la réalisation de long métrage avec Ouvert la nuit. Derrière mais aussi devant la caméra, il incarne le rôle de Luigi, un directeur de théâtre qui a une nuit pour trouver un singe pour la pièce de théâtre et rassembler assez d’argent pour payer son équipe. Dans une ambiance loufoque et burlesque, le spectateur va se retrouver dans ce voyage complètement inattendu dans Paris by night. Le 11 janvier au cinéma.

The Last Face : Charlize Theron est médecin et directrice d’une ONG. Elle rencontre un médecin humanitaire (Javier Bardem) au Libéria, un pays d’Afrique en guerre. Une histoire de passion et d’amour va vite naître entre ces deux âmes perdues au milieu du sang. Sean Penn, le réalisateur, assure ses arrières avec un casting en or : ajoutez à ces deux premiers noms ceux de Jean Reno et Adèle Exarchopoulos. Toutefois, est-ce vraiment le meilleur angle que de dépeindre une histoire d’amour au milieu des batailles ? Le but de ce film est-il la cause de ce couple ou la cause humanitaire du pays ? Réponse le 11 janvier.

Le Divan de Staline : Gérard Depardieu est Staline et Emmnuelle Seigner sa maîtresse Lidia. Le médecin du « petit père des peuples » lui a conseillé de se reposer quelques jours dans son château. Staline demande alors à Lidia d’entamer une sorte de psychanalyse de ses rêves. Ces séances vont faire naître des tensions au sein du couple déjà fragilisé par la relation douteuse que Lidia entretient avec un peintre. Fanny Ardant réalise un film romancé sur fond historique. L’ambiance et les dialogues semblent froids voire vides. Ces acteurs parviendront-ils à redonner vie à Staline ? Au cinéma le 11 janvier.

Autres

Nocturnal Animals : Ce thriller passionnel et complexe prend naissance lorsque Susan (Amy Adams) reçoit un manuscrit écrit par son ex-mari (Jake Gyllenhaal) qui lui est dédicacé. A la lecture du livre, Susan va se remémorer leur vie de couple et les circonstances terribles de leur séparation. Violence et suspens seront au rendez-vous, le 4 janvier au cinéma.

Tournage Un sac de Billes
© Thibault Grabherr, Quad, Forecast, Gaumont, TF1

Un sac de billes : Pendant la Seconde Guerre mondiale, Maurice et Joseph, deux jeunes frères juifs, sont contraints de fuir leur foyer familial pour ne pas se faire emporter par les occupants allemands. Un scénario simple mais qui semble empreint d’une telle poésie et d’un caractère si humain qu’il parvient déjà à tirer son épingle du jeu. En prime, les deux jeunes garçons sont entourés de grands noms du cinéma français : Patrick Bruel, Elsa Zylbertstein, Christian Clavier, Bernard Campan… En salles le 18 janvier.

Crédit photo image à la une : ©SND

Pauline THURIER

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s