Calendrier de l’Avent Jollies 2016 → spécial livres

Souvenez-vous, l’année dernière, nous vous avions concocté un calendrier de l’Avent spécial films pour patienter jusque Noël. Cette année, on reste dans le culturel et on vous prépare un calendrier de l’Avent avec les livres préférés de la rédaction. Chaque jour, vous aurez le droit à un nouveau conseil littéraire écrit par un des membres de l’équipe de Jollies Magazine.

1er décembre : L’adversaire, Emmanuel Carrère (Editions P.O.L)

l-adversaire-418144
Editions Folio

L’être humain a une passion morbide pour la folie de ses pairs. Les livres (tout comme les films) adaptés d’histoires vraies sont toujours plus appréciés surtout quand ils traitent de faits divers… Un soir de 1993, Jean-Claude Romand, un médecin chercheur de l’OMS tue sa femme, ses deux enfants et ses parents. La presse française va s’intéresser à cet homme qui s’est embourbé dans un mensonge le dépassant totalement. Il n’a jamais été chercheur à l’OMS, il n’a même jamais eu de diplôme de médecine. Pourtant, tout son entourage le pensait brillant. Après avoir établi une relation épistolaire avec l’accusé et après avoir assisté à son procès, Emmanuelle Carrère retrace l’histoire de cet homme secret pour tenter de comprendre une telle sauvagerie, un tel revirement de situation. Le livre d’une centaine de pages se dévore à une vitesse folle tant le suspens est intense.

2 décembre : Tu me trouveras au bout du monde, Nicolas Barreau (Editions Heloïse d’Ormesson) 

91ewlwuke5l
Le Livre de Poche

Aujourd’hui, la rédaction vous invite à découvrir un jeu de piste rempli d’amour, de doutes et de suspens. Sûrement une des plus belles histoires pour cette fin d’année, une véritable quête à l’amour, à la Principessa.  À lire dans le canapé avec un bon thé et une boîte de chocolats posée sur la table. Joignez-vous à Jean-Luc Champollion, jeune Don Juan, qui a reçu la lettre d’une admiratrice secrète et qui fait tout pour la retrouver.  Suivez les prémices de ce marivaudage épistolaire, bouleversant mais pas que… Partez à l’aventure et à l’autre bout du monde (peut être?), sur les traces d’un amour convoité, déjà intense.

On ne va quand même pas tout vous dire, seulement, que ce roman vaut le détour, vous ne le lâcherez pas tant que vous n’aurez pas, vous non plus, trouvé la Principessa.

3 décembreGros-Câlin, Romain Gary (Éditions Gallimard)

capture-decran-2016-12-03-a-09-27-47
@Gallimard

Gros-Câlin c’est l’histoire d’un gars étonnant. Peu commun. Atypique, le mot est dit. En quête incessante d’affection, il chérit un python, son “Gros-Câlin”: animal domestique ou prolongement de lui-même…? Dans ce livre, pas d’aventure, pas de suspense, pas même d’histoire construite. Seulement une fable humoristique dressant le portrait d’un être humain qui ne sait pas quoi faire de son trop-plein d’amour : “Je lui ai dit que j’étais certainement un acte contre nature comme tout ce qui est en souffrance et que j’étais fier de l’être et que quand on respire c’est pour aspirer et qu’aspirer c’est un acte contre nature comme les premiers chrétiens et que la nature j’en avais plein le cul, révérence parler, et que j’avais besoin de tendresse, d’affection et d’amitié et merde.” Personnage attachant qui nous donne au final une belle leçon sur la place de l’amour dans notre société.

4 décembre : Les leçons politiques de Game of Thrones, Pablo Iglesias (Post Editions)

podemos_couv_ok_hd

Marre d’attendre 2017 et la saison 7 de Game of Thrones? Si les jeux de pouvoir de cette série et la politique espagnole vous intéressent, vous pouvez combler ce vide avec Les leçons politiques de Game of Thrones de Pablo Iglesias, le secrétaire général de Podemos. L’ancien chercheur en sciences politiques expose tout un tas d’analyses étonnantes sur le comportement des personnages et compare les politiques Westeriennes et espagnoles. Exemple :«Ned Stark, ne s’occupe jamais de choisir “un monde meilleur” mais de se définir lui-même comme bon[…]. Ses actions créent un monde dans lequel les innocents doivent fuir et se cacher s’ils ne veulent pas voir leur tête rouler par terre.». Intéressant? Oui ! Réussi ? C’est à vous de le découvrir…

5 décembre : Mercure, Amélie Nothomb (Éditions Albin Michel) 

Ce tout petit roman nous aspire et nous captive rapidement. Dès le départ tout est mystère et doute dans cette histoire, celle de Françoise, jeune infirmière recrutée pour être envoyé sur l’étrange île de Mortes-Frontières, dont l’unique occupant “connu” est Le Capitaine. Lors de leur première rencontre, ce-dernier lui explique que sa protégée, Hazel est très malade. Il précise que Françoise ne doit absolument pas réagir à l’aspect physique d’Hazel et que cette dernière ne doit en aucun cas voir son reflet… Mais pourquoi ? Le roman, bien écrit, nous embarque et ses personnages trouvent tous une résonance en nous. De plus, quoi de plus surprenant qu’un roman qui propose deux fins? A lire absolument !

6 décembre : Ensemble c’est tout, Anna Gavalda (Éditions Le Dilettante)

bm_10029_1060582

Camille vit dans une chambre de bonne sans chauffage au dernier étage d’un immeuble parisien. Elle fait des ménages de nuit et tente de joindre les deux bouts. Elle ne mange pas, ou peu, a arrêté de dessiner. De temps à autre, dans la cour de l’immeuble, elle croise Philibert, un jeune aristocrate trop émotif et affectueux. Il habite un immense appartement avec son colocataire, Franck, jeune cuisinier séduisant, dont la grand-mère, Paulette, représente toute sa vie. Pas besoin de cinquante personnages pour faire un roman, quatre suffisent. Même s’ils sont mal assortis et qu’ils ne partagent rien. Ils vont jouer au chat et à la souris, se découvrir, se trouver, rire et pleurer. Anna Gavalda écrit avec brio ce qu’est la vie : menteuse souvent, décevante parfois, mais aussi pleine d’espérance.

7 décembre :  L’immeuble d’en face, Vanyda (édité chez Boite à bulles)

immeuble_1Jeune dessinatrice, Vanyda nous propose dans son premier manga à la française une histoire humaniste, qui nous invite à créer du lien social. Il commence d’abord par ceux qui habitent tout près : nos voisins. À travers trois foyers – deux jeunes amoureux, une mère célibataire et un couple de quarantenaire – on voit dans un magnifique graphisme ce qui forme notre quotidien à tous. Impossible alors de ne pas s’identifier aux personnages subtils et de plonger dans la vie de cet immeuble qui pourrait être le nôtre ! Mais la banalité du scénario n’en est pas moins dépaysante par la sensibilité et la justesse du style de cette auteure vivant à Lille. Si vous n’êtes toujours pas convaincu(e), sachez que ce livre a été élu meilleur manga de l’année 2006 par l’hebdomadaire des États-Unis Publishers Weekly!

8 décembre : La vie devant soi, Emile Ajar aka Romain Gary (Editions Folio)

La vie devant soi d’Emile Ajar, ou Romain Gary, a remporté le prix Goncourt en 1975. Eh oui, Romain Gary a réussi l’exploit d’avoir deux fois le prix Goncourt (ce qui est impossible normalement) en étant récompensé sous son vrai nom ainsi que sous son pseudonyme Emile Ajar ! Voilà pour l’anecdote, maintenant passons au livre en lui-même.

Cette histoire est contée par un jeune garçon, Momo, qui vit dans une pension. On pourrait presque penser au film encore en salle Ma vie de Courgette, mais l’histoire de ce livre est emplie de plus de noirceur. En effet, la pension de Madame Rosa (ancienne prostituée) accueille les enfants de marchandes d’amour, dont Momo, pour les protéger. L’exploit de l’auteur réside dans le fait qu’il arrive à se mettre à la place d’un si jeune enfant qui vit dans un environnement parfaitement étranger à bon nombre de personnes.   

En bref, La vie devant soi, c’est un titre optimiste, pour une histoire dans un environnement assez sombre et qui est pleine d’innocence, de douceur et de sensibilité. Un livre à dévorer entre rires et larmes ! 
P.S. : Il existe aussi en film mais vous y avez le droit seulement si vous l’avez lu avant !

9 décembre : Rien ne s’oppose à la nuit, Delphine de Vigan (Éditions JC Lattès)

Toutes les familles, même celles qui semblent les plus parfaites, ont des casseroles, des secrets inavouables. Il est naturel pour bien des hommes et des femmes de refouler ce qui les blessent, de penser que si l’on n’en parle pas, le problème va disparaître. On pressent déjà un malaise, une insécurité, dans les autres livres de la jeune femme. De Jour sans faim où l’auteur raconte son anorexie aux Heures souterraines qui dressent le portrait d’une jeune femme harcelée au travail, Delphine de Vigan exprime dans ses livres une souffrance, une peur.

Avec Rien ne s’oppose à la nuit, elle lève le voile sur une partie de sa vie, en choisissant un filtre étonnant : celui de la vie de sa propre mère. On découvre une famille bruyante, animée, mais que les secrets gangrènent au fil des années. Les troubles se transmettent de génération en génération, sans que personne n’ose les exprimer, jusqu’à ce que Delphine, elle, décide de révéler les secrets.

Rien ne s’oppose à la nuit est un très beau livre sur le poids du secret et d’un héritage familial que l’on ne choisit pas, voire que l’on subit. Il exerce sur nous, lecteurs, cette étrange fascination du livre “inspiré d’une histoire vraie” et nous pousse à une véritable introspection.

10 décembre : Antigone de Jean Anouilh (éditions La table ronde)

antigone

Antigone, c’est le vieux livre au fond d’une armoire, qu’on a du lire en 3ème puis que l’on n’a jamais osé réouvrir depuis. A tord.

Pour faire court, Antigone c’est une jeune femme qui va enfreindre les règlements fixés par le roi, par amour pour son frère. Elle se retrouvera alors face à un dilemme : vivre ou mourir.

Alors non, Antigone ce n’est pas une ode romantique démodée. C’est tout le contraire. Cette oeuvre rend compte d’une réalité entière : la domination de nos sentiments sur nos actions. Mais elle montre également, à travers sa poésie, à quel point la mort nous dépasse, tout autant que la vie.

“La vie n’est pas ce que tu crois. C’est une eau que les jeunes gens laissent couler sans savoir, entre leurs doigts ouverts. Ferme tes mains, ferme tes mains, vite. Retiens-là. Tu verras, cela deviendra une petite chose dure et simple qu’on grignote assis au soleil.”

A lire, re-lire et re-re-relire sans modération !

11 décembre : Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry (Editions Folio)

51wzzukfhnl-_sx330_bo1204203200_
@amazon.fr

Un livre dont on ne se lasse jamais. Des aquarelles que tout le monde connaît. Une histoire philosophique, pleine de poésie. Quoi de mieux à l’approche de Noël? Nul besoin de présenter ce livre, seulement à rappeler des passages cultes, pour certains: “On ne voit bien qu’avec le coeur, l’essentiel est invisible pour les yeux”, “Tu n’es encore pour moi qu’un petit garçon semblable à cent mille petits garçons. Et je n’ai pas besoin de toi. Et tu n’as pas besoin de moi non plus. Je ne suis pour toi qu’un renard semblable à cent mille renards. Mais si tu m’apprivoises, nous aurons besoin l’un de l’autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde…”…

A lire, relire, offrir à des amis, des parents, ou même des enfants. Pour (re)découvrir une histoire incroyable mêlant amitié, amour et la plume d’Antoine de Saint-Exupéry.

12 décembre : La nuit des temps, René Barjavel (Editions Pocket)

la_nuit_des_temps
Editions Pocket

En 1968, René Barjavel publie un des chef-d’œuvre de la science-fiction française. Une expédition scientifique internationale découvre, enfouis dans la glace, les vestiges d’une civilisation disparue il y a 900 000 ans. Un homme et une femme ont survécu, en état de biostasie. La femme, réveillée par les scientifiques, laisse peu à peu découvrir le monde qui a été le sien. Le récit emporte, passionne et comme tous les scientifiques, les passages de retour à la réalité sont d’une longueur épouvantable tant l’on aimerait en savoir plus, toujours plus, tant sur son histoire d’amour passionnelle qui fascine, que sur la cause de la disparition brutale d’une civilisation bien plus avancée que la nôtre… Ce qui devait être le scénario d’un film devient un roman qui réunit tous les ingrédients d’un succès littéraire : des technologies anticipées (traducteur universel, machine fabriquant des pilules nutritives à partir de rien), mais aussi des questions sociales universelles, qui se trouvent particulièrement ancrées dans l’esprit de 1968. Et puis, il y a cette histoire d’amour sans fard, passionnelle, charnelle, éternelle aussi. Celle qui ne peut que fasciner, passionner, à l’image de ce roman qui ne devrait pas vous laisser indemne. Un véritable coup de cœur.

13 Decembre : Les débutantes, J. Courtney Sullivan (Livre de Poche)

Afficher l'image d'origine
Editions Le Livre de Poche

Quatre jeunes femmes venant de différents états, se retrouvent dans le même dortoir de la fac de Smith, une université de filles fondée en 1870, où les traditions et la modernité se côtoient paisiblement. Sally est dévasté par la mort de sa mère, April est une féministe engagée, Bree vient de se fiancer et est désormais loin de son amoureux et Célia l’indépendante, rêve de devenir journaliste. Quatre portraits digne d’une série américaine, mais dont on s’attache dès les premières lignes. La première partie du roman raconte leur intégration à Smith, leurs premiers chagrins, leurs premières peines mais également leurs plus beaux moments. Tout au long du récit on vit, on grandit avec elles et on rêve d’une amitié aussi sincère qu’entretiennent ces quatre nanas si différentes, mais pourtant si complémentaires. Dans la deuxième partie du roman, les filles ont grandis et vivent chacune de leur côté tout en gardant contact. Mais un drame arrive : une des filles disparaît. Leur si belle amitié vole alors en éclat, et s’ensuit une période sombre. La fin ? A vous de la découvrir. L’homosexualité, le viol, l’alcool, les premiers amours, la mort, l’amitié sont des thèmes que ce roman n’oublie pas d’aborder, tout en légèreté. Ce roman est un immense coup de cœur, une bouffée d’air frais à chacune des pages. Il nous apporte une grande leçon de vie.

14 Décembre : Le bureau de mariage de M.Ali, Farahad Zama (Editions Piment)

M.Ali est fonctionnaire à la retraite. Il vit à Vizag, une ville située sur la côte orientale de l’Inde. Pour occuper ses journées, il décide d’ouvrir une agence matrimoniale pour personnes riches, qui sera par la suite une agence réputée dans le domaine. Il fait alors appel à une jeune assistante célibataire. Une belle histoire d’amour entre deux jeunes gens de castes bien différentes qui montre que, même si les catégories sociales prédominent, c’est l’amour qui prendra le dessus.

Une merveilleuse histoire qui nous plonge vers le côté traditionnel des mariages indiens et des castes qui prédominent toujours. Laissez-vous tenter par l’Orient et sa culture traditionnelle durant ces 392 pages au parfum safran qui vous fera sans doute voyager vers d’autres horizons.

15 décembreThe New Odyssey, Patrick Kingsley (GFFEditor)

Patrick Kinglsey est journaliste au Guardian. Il couvre pour le journal britannique les news attachées à la crise migratoire au Moyen-Orient et en Afrique. Ainsi, son livre The New Odyssey est un reportage qu’il a écrit lorsqu’il était sur le terrain, avec les réfugiés, et qui permet de mieux comprendre leur enfer et les terrains minés qu’ils ont eu à parcourir pour arriver jusqu’en Europe. Un livre plein d’espoir et un véritable témoignage pour comprendre la crise géopolitique actuelle.

cdb30obw4aaoeap
@GFFEEditor

Le livre est truffé de photos et de cartes pour nous permettre de comprendre ces chemins vers la liberté et nous fait découvrir l’exode à travers les yeux de différents personnages allant du passeur complice au réfugié torturé.

16 décembrePetits secrets, grands mensonges – de Liane Moriarty (Editions Albin Michel)

Jane, Madeline, Céleste. 3 femmes, 3 mères, 3 détentrices de secrets qui pourraient changer le quotidien de la paisible bourgade de Pirriwee, en Australie. Le livre nous présente les prémices d’une soirée quizz entre les parents d’élèves de l’école publique de la ville et qui s’avérera fatale pour l’un des participants… Est-ce un meurtre ou un tragique accident ? Que cachent réellement ces mères de famille si parfaites au premier regard ? Après son best-seller international « Le secret du mari », Liane Moriarty nous replonge dans l’ambiance des banlieues résidentielles où les « housewives » portent des fardeaux bien difficiles à assumer. A noter qu’en début d’année prochaine, une série dérivée du roman fera son apparition sur les écrans télé américains. Dans les rôles principaux, des lectrices conquises : Nicole Kidman, Reese Witherspoon et Shailene Woodley.

17 Décembre: Bertrand et Lola – par Angélique Barbérat  (Éditions Michel Lafon)

« Est-ce que cela bouleverse sa vie d’essayer sa robe de mariée avant l’heure, rien qu’une fois? »

Deux destins qui se mêlent par pur hasard, deux vies rangées et ordonnées qui volent en éclat donnant naissance à un amour instantané. Aussi simple que ça à dire mais beaucoup plus difficile à vivre. D’une part, Lola, belle jeune femme sur le point de se marier avec Franck son supposé grand amour, et d’autre part, Bertrand, photographe, globe trotteur et libre comme l’air. Ils se rencontrent sur le pas d’une porte et le coup de foudre les frappe. Ils essayent de s’oublier mais…Se retrouveront-ils ? Leurs destins sont-ils maintenant séparés à tout jamais ? Ça, Jollies Magazine ne vous le dira pas mais une chose est sûre, ne vous privez pas de découvrir cette belle histoire pendant les fêtes. Laissez vous tenter. Lire ce livre c’est le vivre. Être Lola et Bertrand et ne plus savoir quoi faire non plus. Véritable apologie de la passion une fois ouvert vous ne refermerez ce livre qu’après l’avoir terminé.

18 Décembre : Vengeance en Prada, Lauren Weisberger (Éditions Fleuve Noir)

lauren-weisberger-livre_presse_illu_reference
@Elle

Il aura fallu attendre dix ans pour que la suite des aventures d’Andrea Sachs soit disponible en librairie, mais s’il fallait, on attendrait dix ans de plus tellement l’héroïne nous avait manquée. Souvenez-vous en, dans le bestseller Le diable s’habille en Prada, Andy avait fini par claquer la porte du magazine de mode Runway, fatiguée des exigences à répétitions de Miranda Priestly. Aujourd’hui, Andy a 30 ans, est sur le point de se marier et est inséparable d’Emily, son ancienne amie-ennemie de chez Runway. Tellement qu’elles ont fondé ensemble The Plunge, un magazine centré sur le mariage. Le magazine marche bien, même un peu trop bien puisque Miranda Priestly a repéré le bon filon et s’est mis en tête de récupérer The Plunge. Alors qu’Andy avait tout fait pour s’écarter de Miranda et ne plus la voir, la voilà qui réapparaît dans la vie d’Andy, plus diabolique que jamais, et ce retour pourrait bien être la cause de nombreux maux. Désormais, il n’y a plus qu’à attendre l’adaptation cinématographique du livre, ou un troisième tome ? Vite, on veut savoir ce qu’il advient d’Andy et de sa jolie petite famille !

19 Décembre :  Le Chant du Troll, Pierre Bottero (Éditions Rageot)

Pierre Bottero est le genre d’auteur qui marque. Sous couvert de littérature jeunesse, il pouvait vous transporter dans un monde à la fois merveilleux et terriblement réel. Il avait le don de transformer un livre en un véritable univers.
Lorsqu’il est mort, le 8 novembre 2010, il a laissé quelques livres tout juste achevés, dont Le Chant du Troll, son premier – et seul – roman graphique. Illustré par Gilles Fransescano, ce magnifique livre retrace le combat de Léna, une petite fille de huit ans, contre Leucémia. Aidée par le troll Doudou, elle doit affronter cette femme qui est en train de détruire le monde dans lequel elle vit.
Oui, Le Chant du Troll est classé dans la catégorie “Littérature jeunesse”. Oui, c’est un roman illustré, qui raconte l’amitié improbable entre une petite fille et un troll (parce que ça existe les trolls ?). Mais n’a-t-on pas le droit de rêver ? Un adulte ne peut-il pas lire un livre pour enfants ? Surtout quand ce livre renferme tant de symboles, tant de messages. Quelque soit notre âge, on pleure, et on est émerveillé. Et si vous avez un peu honte de l’acheter pour vous, offrez-le à un enfant de votre famille, et lisez-le en cachette entre le plat et le dessert. Il se dévore encore plus vite qu’une assiette de Noël, et vous n’aurez qu’à vous sécher les yeux pour cela passe inaperçu !

20 Décembre :  Le pacte des Marchombres, Ellana, Pierre Bottero (Éditions Rageot)

ellana_le_pacte_des_marchombres_tome_1
Edition Rageot

Certes, c’est le deuxième livre de Pierre Bottero que nous vous conseillons dans ce calendrier… Mais quand un auteur peut changer la vie, il faut en parler. Et c’est ce que fait Pierre Bottero dans chacun dans ses livres. Sa merveilleuse écriture brille encore dans Le Pacte des Marchombres, une trilogie de fantasy dans laquelle une jeune femme, Ellana, découvre l’importance de la liberté, de l’harmonie et du respect. En acceptant de suivre un apprentissage auprès d’un maître marchombre pendant trois ans, elle verra sa conception du monde changer du tout au tout… Et le lecteur aussi. Parce que Pierre Bottero ne fait pas que raconter des histoires. Il enchante, il ensorcelle, il bouleverse. Sa plume n’est que pure poésie et lyrisme, sans pour autant jamais devenir ennuyeuse. Comme dirait ce grand auteur, « l’émotion est le vaisseau sur lequel voyage le lecteur, qu’il faut construire à l’aide de mots ». Et ça ne rate pas. Chaque phrase est affûtée pour allier puissance de l’imagination et magie de l’écriture. Alors si vous aussi, vous voulez changer votre vie à l’aide d’un simple livre, n’attendez plus : allez de ce pas lire Ellana, le premier tome de la trilogie. Et si vous n’êtes toujours pas convaincus, Jollies Magazine vous offre un petit cadeau : la préface du tome 2, rédigée par Pierre Bottero lui-même, pour vous donner envie de découvrir ses livres. Garantie sans spoiler du premier tome : http://fr.calameo.com/read/001193533d313faaf5234 !

21 décembre : 10 petits nègres, Agatha Christie (Éditions Club des masques)

10-petits-negres
Entrer une légende

Dix personnes que rien ne relie sont invitées sur l’île du Nègre, au large de l’Angleterre, par un certain Monsieur O’Nyme. À leur arrivée, leur hôte est absent et les dix personnages se retrouvent seuls sur l’île du Nègre. Tous sont accusés d’avoir commis un crime dans leur vie et ils sont exécutés, chacun leur tour, selon les vers d’une célèbre comptine enfantine. Qui peut bien être le coupable, et surtout sera-t-il arrêté avant que l’île ne soit peuplée de morts ? Ode au suspens et au mystère, arrêter de lire tant que le meurtrier n’a pas été démasqué s’avère bien compliqué. C’est un autre pari réussi pour Agatha Christie, qui nous tient une nouvelle fois en haleine tout au long du roman.

 

22 décembre : Une rencontre, Sarah QUAGHEBEUR (Édition Jets d’encre)

Anne est une lycéenne heureuse et curieuse, Ben un sans-abri. Anne a tout ce dont elle a besoin, Ben fait la manche dans le métro. Rien ne les destinait à s’aborder, à se parler. Pourtant, au premier regard échangé, ils ont été attirés l’un par l’autre. Peu à peu, ils vont apprendre à se connaître : des regards furtifs, puis des rires, des discussions animées, jusqu’à ne plus pouvoir se quitter.

Il est de ces rencontres improbables, que rien n’aurait laissé présager. Il est de ces rencontres dont on dit qu’elles ne peuvent pas fonctionner. Sarah Quaghebeur nous montre pourtant que la réalité est tout autre. Parce qu’il faut savoir regarder plus loin que le bout de son nez, s’ouvrir aux autres et plonger dans l’inconnu. Dans ce roman tout en délicatesse, l’auteur, une jeune fille de 17 ans, exprime avec poésie et clairvoyance la douloureuse douceur d’un monde à la fois attirant et effrayant.

23 décembre : Hernani, Victor HUGO

hernani-vhugoLes amours impossibles et vouées à l’échec sont un topos littéraire. Ce thème est abordé dans tous les textes, des pièces de théâtre les plus anciennes aux romans les plus modernes. D’accord, mais une histoire d’amour écrite au XIXe siècle et s’ancrant dans l’Espagne du XVIIe siècle est-elle vraiment toujours d’actualité ? Étonnamment, oui. Hernani, c’est l’histoire d’un bandit qui aime une jeune femme de la haute société déjà promise un vieillard, et de plus aimée par un empereur. Tout s’oppose à leur amour, et l’issue ne peut en être, on le pressent, qu’un échec.

Mais Hernani n’est pas une tragédie. C’est le premier drame romantique jamais écrit, et sa première représentation donna lieu à une véritable bataille. Aujourd’hui encore, on ne peut qu’être touché par une romance si vive, passionnée, et destructrice. Dans Hernani, on ne trouve pas le pathos larmoyant des tragédies antiques et raciniennes, l’alexandrin est réinventé, et les genres mêlés avec brio.

Une pièce de théâtre intemporelle, qui vous tirera rires et larmes !

24 Décembre : Chroniques de la haine ordinaire – Pierre Desproges – Édition Points

« Pierre Desproges est mort d’un cancer. Étonnant non ? » c’est par ces mots qu’il y a un peu moins de 30 ans la France apprit la mort d’un de ses plus grands humoristes. Celui qui fut journaliste, animateur télé et radio est aussi l’auteur de la grande maxime qu’on utilise aujourd’hui à tort et à travers :« On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde » alors qu’il était en pleine émission avec Jean-Marie Le Pen. Desproges, c’est avant tout une plume acerbe, une aisance avec les mots insolents, ainsi qu’une absurdité et un humour noir incomparable.
De février à juin 1986, Desproges anima sur France Inter les « Chroniques de la haine ordinaire » où se bousculèrent des portraits de personnalités, des analyses d’événements ayant marqué l’année 1986 ainsi que des petits échos de la vie quotidienne, le tout disséqué en quelques minutes. C’est l’occasion pour Desproges de parler de la mort, de Dieu, des Restaurants du Cœur, de l’armée française ou même de faire une comparaison entre l’amour et la gastronomie. La plupart de ses chroniques ont ainsi été compilées en un ouvrage aux Éditions Points, une bonne occasion de se replonger dans l’année 1986 et de rire entre le fromage et le dessert tant ça se dévore vite !

Si un de ces livres vous tente tout particulièrement, n’oubliez pas que vous pouvez participer au concours Instagram pour le gagner ! 

Pour participer : 

  • Postez une photo sur le thème de Noël avec le #JolliesfêteNoël 
  • Abonnez-vous au compte Instagram de Jollies : @jolliesmagazine
  • La photo avec le plus de likes pourra choisir son cadeau parmi les livres du calendrier de l’Avent Jollies Magazine spécial livres 

Ont collaboré à cet article : Claire ABOUDARHAM, Mathilde BERG, Clara BIAGIOTTI, Camille BRONCHART, Alex FAURE, Cassie GODIN, Léa GORIUS, Margaux LIDON, Inès  LOMBARTEIX, Alix LOYER, Hélène MONNIER, Maëlle NEVOUX, Eglantine PUEL, Léa SURMAIRE, Pauline THURIER, Solène TORTEL, XERRI Anthony 

Publicités

Une réflexion sur “Calendrier de l’Avent Jollies 2016 → spécial livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s