The Elephant in the Room, la folle comédie circassienne

The Elephant in the Room du Cirque Le Roux, est un spectacle qui mélange les arts du cirque, du théâtre et du cinéma hollywoodien. Une intrigue, un fil conducteur entouré d’une multitude d’acrobaties et de figures forment ce spectacle qui nous fait totalement voyager dans les années 1930. Le Cirque Le Roux, c’est trois hommes et une femme qui sont passionnés et qui nous transmettent leur passion de la scène avec humour et légèreté.

Une ambiance années 30′

Dès le départ, le spectateur est plongé dans une ambiance polar, burlesque, digne des années 1930. Le décor est totalement monochrome et nous avons l’impression d’avoir atterri dans un film muet, en noir et blanc. L’histoire commence le soir du mariage de Miss Betty, qui cherche à s’isoler dans une partie de la maison, lorsque trois hommes entrent : la mise en scène commence et nous assistons à des bagarres, des rires, des glissades, des danses dignes d’un music-hall américain… La première partie du spectacle est un peu lente, l’intrigue se met en place et on en apprend surtout sur le caractère et les liens des personnages. Les figures sont rares, mais le côté théâtral est beaucoup mis en avant. Grâce à un univers esthétique et muet, ce spectacle accentue les émotions et nous laisse bouche bée tant nous sommes attendris par l’histoire de ses personnages. Les costumes sont représentatifs de l’ambiance burlesque des années 1930, ce qui nous projette totalement dans cet univers noir et mystérieux. Le décor est le même pendant tout le spectacle : on est dans un salon fumoir étrange, avec des tableaux dont les décors changent en fonction des scènes auxquelles on assiste.

CirqueLeRoux_Crédits FrancescaTorracchi.jpg@Francesca Torracchi.

Des acrobaties sous les feux des projecteurs

Le public, en plus d’assister à une prestation théâtrale, découvre l’univers du cirque sous de multiples facettes. Sauts, pirouettes, équilibristes mais également danses et claquettes dynamisent le spectacle. Plus on avance dans l’intrigue, plus les acrobaties sont nombreuses et périlleuses, et certaines sont à couper le souffle. En plus des nombreux numéros de portés, des prestations d’équilibristes nous en mettent plein les yeux suscitant l’exclamation du public. Au cours du spectacle, le décor change légèrement et un ciel de lampes tombe sur la scène. Deux des acrobates nous exposent une danse des plus endiablées, suivie d’un merveilleux numéro de claquettes. Ce moment est clairement notre coup de cœur : ambiance tamisée, musique entraînante et chorégraphies soignées nous transportent totalement dans l’univers circassien. Le numéro qui clôture le spectacle, nous a laissé sans mots. Les quatre acrobates virevoltent autour d’un mât chinois, et s’escaladent en effectuant de périlleuses acrobaties, sur une musique douce, envoûtante. Une prestation à couper le souffle, qui a laissé le public sans voix pendant ces quelques minutes sous haute tension.

cirquelerouxcredits-francescatorracchi@Francesca Torracchi.

The Elephant in the Room n’est en rien un spectacle comme les autres : il mélange l’humour des comédies, les acrobaties du cirque et l’esthétique des films des années burlesques. En un mot, il nous transporte. C’est un réel plaisir d’assister à un spectacle qui n’a pas son pareil, et il ne vous reste plus beaucoup de temps, car il se joue jusqu’au 31 décembre au théâtre Bobino. Allez y, vous ne serez pas déçus !

Margaux LIDON

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s