Nicolas Meyrieux : l’humour pour faire bouger les choses

Il se présente comme humoriste conscient. Faire rire et réfléchir son public, voilà ses objectifs. Nous avons rencontré Nicolas Meyrieux, quelques semaines avant ses deux dates lilloises.

Le comédien est sur tous les fronts. Sur scène, avec son spectacle Dans quel monde vit-on?, il se moque des absurdités de notre société de consommation. Sur Youtube et sur la nouvelle chaîne d’information de France Info, ses vidéos La Barbe lui permettent de parler de sujets d’actualité avec blagues et culot. Rencontre avec ce comique qui mélange information et humour.

  • Jollies Magazine : La description de tes vidéos Youtube est « L’actu, mais en moins chiant. » Est-ce que tu considères que les médias aujourd’hui sont dépassés et pas au niveau?

Nicolas Meyrieux : Oui, surtout la télévision. Je considère que les grands groupes ont une emprise sur les chaînes qui, au final, ne reflètent plus la réalité. Quand on voit Vincent Bolloré par exemple, on voit bien qu’il contrôle absolument tout. Mais certains nouveaux médias, comme la nouvelle chaîne de France Info par exemple, ont un esprit beaucoup plus « web » qui change et qui touche beaucoup plus ma génération. J’essaie d’écrire mes vidéos sous le prisme de la quête de la vérité. Je ne dis pas qu’il s’agisse d’une vérité générale, elle est subjective, c’est la mienne, je veux simplement informer différemment.

En ce moment, je reçois une dizaine de messages par jour à propos de mes vidéos. Et ça fait plaisir de voir que des jeunes s’intéressent à l’actualité. Quand un gamin me dit qu’il essaie de comprendre notre société avec La Barbe, je suis le mec le plus heureux du monde. J’ai comme l’impression d’être une sorte de contre-pouvoir et c’est parce que le format de mes vidéos, avec de l’humour et de la vulgarisation, plaît à cette génération. J’espère réussir à ouvrir l’esprit des personnes qui me suivent, et à avoir un impact positif sur leur façon de penser.

  • Tu dis que ton spectacle est en réécriture permanente : est-ce que tu t’inspires des médias pour le compléter ?

Non, j’essaie de ne pas utiliser d’actu chaude mais d’écrire sur des choses de l’air du temps. J’aime dire que je suis un humoriste conscient. J’ai quand même envie d’un nouveau spectacle. Aujourd’hui certaines parties sont très engagées et d’autres absolument pas. Quand on aime ce que je fais sur Youtube, on apprécie plutôt les parties engagées. Mais pour quelqu’un qui veut juste passer un bon moment, les parties détachées de l’actu et de la société sont parfois plus agréables. J’adorerais pouvoir passer six mois à écrire quelque chose de neuf, en ne faisant rien d’autre à côté, pour n’avoir que des sujets engagés dans celui-ci. Alors oui, le grand public qui ne connaît pas La Barbe viendra peut-être moins voir le nouveau spectacle, mais il plaira beaucoup plus aux personnes qui suivent mes vidéos.

  • Donc tu ne te poses aucune limite de sujet, que ce soit dans ton spectacle ou sur Youtube ?

Aucune. Enfin je pense que la seule limite que je pourrais me donner, c’est la limite du sens. Je veux conscientiser les gens, leur ouvrir les yeux sur notre société. A part ça, je parle de ce dont j’ai envie. J’ai presque envie de dire que plus ça fout la merde, mieux c’est.

  • D’ailleurs, tu bosses pour la chaîne de télé France Info maintenant, comment tu en es arrivé là ?

J’ai commencé les vidéos tout seul, avant l’arrivée de Norman ou d’autres grands youtubers, et ça ne marchait absolument pas. J’ai alors décidé d’arrêter pendant plusieurs années. Puis le site Auféminin.com m’a demandé de faire une vidéo pour eux. Ça a bien fonctionné avec l’équipe donc j’ai continué notre collaboration. Mais même les bonnes choses ont une fin. France 4 m’a ensuite proposé de travailler pour eux et j’ai commencé à diffuser mes vidéos pendant l’émission l’Autre Jt. Mais la chaîne essaie maintenant de devenir une chaîne jeunesse et l’Autre Jt n’était plus diffusé. Le producteur de l’émission m’a alors présenté à l’équipe de la nouvelle chaîne de télévision France Info, et me voilà !

  • Tu vas également commencer le tournage d’un film. A part ça, d’autres projets dont tu voudrais parler ?

Je vais me remettre à faire des Making Life ! Ces vidéos demandent beaucoup moins de moyens techniques. Pas besoin d’une équipe de neuf personnes comme pour La Barbe, là j’ai juste besoin de ma caméra. L’idée est de rencontrer des gens et de comprendre leur vision du monde. Si je disais ce que eux disent, je passerais sûrement pour un donneur de leçons. En plus, il y a une forte demande de Vlogs (ndlr : mix de blog et vidéo, consiste à se filmer dans sa vie de tous les jours), ça fait un peu moins réfléchir, c’est moins prise de tête. J’en ferais une par semaine à partir de mi-novembre. Sinon je reprends aussi ma tournée en France en 2017.

  • Pour finir, je te donne trois sujets d’actualité, et tu dis ce que tu en penses. Je te propose Donald Trump, l’élection de 2017 et la Turquie.

Bon, commençons par Trump. Je pense qu’il faut que le monde se calme avec lui. C’est un pantin, un homme politique. Et un homme politique, par définition, ne tient pas son programme. Alors certes son programme est atroce et je suis totalement contre ses propositions, mais est-ce qu’il ne vaut mieux pas un quart de celles-ci plutôt que d’avoir, par exemple, un président de gauche qui, en plus de ne pas tenir son programme, prend des mesures de droite ? Je pense que c’est moins triste de se dire ça comme ça. Il ne fera jamais ce qu’il dit, comme tous les politiques. Du coup pour moi, c’est un peu du flan. Du flan dégueu que tu n’as pas envie de manger, mais ça reste du flan. De toute façon, je pense que plus aucun président ne dirige notre monde. Les multinationales gèrent tout. La politique n’existe pas pour moi, c’est une vaste mascarade.

Pour l’élection française, c’est un peu la même chose. Tout le monde a peur de l’élection de Marine Le Pen, mais je pense qu’elle aussi, ne fera pas un quart de ce qu’elle propose. J’ai simplement peur des répercussions que ça pourrait avoir sur les Français. Avec elle au pouvoir, le racisme ordinaire risque de s’accroître, elle va attiser la haine. Notre vivre-ensemble en prendrait un coup. Aujourd’hui le monde est au bord d’une nouvelle guerre froide, celle des ressources. On voit un repli communautaire énorme et une peur générale, ce qui nous rend tous et toutes manipulables au plus haut point. Mais au final, les politiques ne sont qu’une armée de guignols. On a besoin d’un véritable changement, qui vient d’en bas.

Et pour finir avec la Turquie, si tu parles du coup d’Etat raté et de la purge dans le pays je dirais qu’il faut aller à la source des choses pour trouver une vérité. Il faut s’ouvrir et apprendre à réfléchir avec d’autres personnes. Le 16 juillet il y avait une manifestation à Paris, le lendemain des événements. J’y étais et j’ai discuté avec des Turcs. Et ils aiment Erdogan. Je pense qu’il y a un conflit culturel entre la France et la Turquie. Alors oui, les mesures du président sont affreuses et je n’y adhère absolument pas, mais qui sommes-nous pour décider pour ce peuple ? On peut juger, mais on ne peut pas décider à leur place. Je suis contre Erdogan, mais pour le bonheur du peuple turc. Certains diront que les deux ne vont pas ensemble, mais si les habitants sont d’accord avec ce qu’il fait, tant mieux.

Au final, ce jeune humoriste et humaniste réussit à présenter l’actualité et notre monde sous un angle totalement différent. Et ça plaît. Retrouvez le sur scène au Spotlight de Lille le vendredi 2 et samedi 3 décembre et toutes les semaines sur Youtube. Le comédien est également sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Instagram).

Pour les places de son spectacle, c’est par ici que ça se passe.

Petit bonus (c’est cadeau, ça fait plaisir), le dernier épisode de la Barbe :

Claire ABOUDARHAM

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s