Corée du Sud : les raisons de la colère

La présidente sud-coréenne Park Geun-Hye fait face à une mobilisation populaire exceptionnelle pour le pays. Elle est accusée d’être sous l’influence de Choi Soon-sil, une conseillère occulte, au coeur d’une affaire de corruption à grande échelle. Retour sur ce que les médias se plaisent à nommer le « Choigate ». 

Samedi 5 novembre, des milliers de coréens défilent dans la rue pour réclamer la démission de leur présidente Park Geun Hye. La police recense environ 40 000 manifestants : il s’agit de la mobilisation la plus importante depuis 2008 en Corée du Sud. La source de cette indignation populaire ? Le scandale politico-financier qui plonge la présidence coréenne dans la tourmente.

  • Une proximité au pouvoir en héritage 

Park Gueun-Hye, actuelle présidente coréenne, est la fille de l’ex-dictateur Park Chung-hee assassiné en 1979. Rapidement propulsée sur la scène politique – elle est nommée « Première Dame » à seulement 22 ans – elle trouve réconfort chez le chaman Choi Tae-Min. Lorsque Park devient orpheline à vingt-sept ans, l’influence de Choi Tae-Min ne fait que se renforcer. Choi Soon-sil est sa cinquième fille, elle et Park ont été élevées comme des soeurs. C’est ce qui explique un telle proximité entre les deux femmes.

147838421748_20161107.JPG
L’ex président, sa fille et Choi Tae-min (de gauche à droite) – Crédits : Yonhap News
  • Du soupçon au scandale 

Depuis cet été, la conseillère Choi Soon-sil fait l’objet d’une enquête pour corruption. Elle est soupçonnée d’avoir utilisé sa proximité avec le pouvoir pour extorquer de l’argent à de grandes entreprises coréennes, comme Samsung, à des fins personnelles.

Rapidement, le quotidien d’opposition Hankyorech se penche sur l’affaire et découvre toute l’étendue de influence de Mme Soon-sil. Sans occuper de poste officiel, elle a accès aux dossiers et aux discours de la présidente. Alors, les témoignages de membres de l’administration Park qui font état d’une influence sans limite de Choi s’accumulent.

afp_hj3z1.jpg
Deux manifestations portant les masques de Choi et la présidente Park – @AFP

Le scandale est révélé au grand public par la chaîne de télévision coréenne JTBC le 24 octobre. Dès le lendemain, la Présidente avoue, présente ses excuses et limoge son Premier ministre. Il est trop tard. Les accusations les plus folles se multiplient : des cérémonies chamaniques auraient lieu à la Maison Bleue – l’Elysée coréen – , la politique  étrangère coréenne serait même basée sur les prédictions de Choi. Par exemple, la ligne dure adoptée par Séoul vis-à-vis de la Corée du Nord aurait été encouragée par la prémonition de Choi, selon laquelle le pays s’écroulera en 2017.

Contrainte de quitter l’Europe, où elle s’était réfugiée, la « Raspoutine coréenne » est mise en examen pour abus de pouvoir et corruption. Alors que les manifestations s’intensifient, deux anciens conseillers de la présidente sont également mis en examen le 6 novembre dernier.

7785747786_des-centaines-de-milliers-de-manifestants-se-sont-retrouves-dans-les-rues-de-seoul-pour-denoncer-un-scandale-dans-lequel-est-implique-la-presidente-du-pays.jpg

Manifestants dans les rues de Seoul – Crédits : AFP 

Déjà affaibli, dans un contexte de fin de mandat, par les difficultés économiques rencontrées par la Corée, le taux de de popularité de la présidente est tombé à 5%. Malgré des aveux publics et un remaniement, la vindicte populaire ne s’essouffle pas : la dernière manifestation en date a eu lieu ce samedi.

EN BREF 

  • D’importantes manifestations pacifiques secouent le pays pour réclamer la démission de la présidente Park Guen Hye.
  • Elle est accusée d’avoir été sous l’influence d’une conseillère occulte amie de longue date : Choi Soon-sil
  • Choi est aussi accusée d’avoir extorqué de l’argent à Samsung. Une perquisition a eu lieu au siège du groupe.

CHRONOLOGIE

  • Eté 2016 : Poursuites pour corruption lancées contre Choi Soon-sil
  • 24/8 : Scandale « Choigate » révélé par la chaine JTBC
  • 25/8 : Aveux de la présidente + Limogeage du Premier ministre + exil en Europe de Choi
  • 31/8 : Mise en examen de Choi pour corruption et abus de pouvoir
  • 6/11 : Arrestation de deux anciens conseillers de Park
  • 8/11 : Perquisition chez Samsung
  • 12/11 : Manifestations dans les rues de Séoul pour demander la démission de la présidente

Margaux QUEFFELEC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s