Les conseils ciné de la rédaction pour le mois d’octobre 2016

Ce début du mois d’octobre divise la France. Il y a ceux d’en bas, pénards au soleil, et il y a ceux d’en haut, sous la flotte, déjà emmitouflés dans des écharpes chauffantes et waterproof. Ceux qui peuvent encore profiter du soleil ont bien de la chance, seulement, c’est ceux sous la pluie qui iront le plus au cinéma pour voir les très nombreux films prometteurs de ce mois. Voici la sélection cinéma de Jollies.

Pour une bonne tranche de rigolade (ou pas)

Bridget Jones Baby : La comédie qui a fait rire toutes les femmes au début des années 2000 est de retour. Renée Zellweger ramène Bridget Jones à la vie et ça fait du bien. Du moins, nous l’espérons. Le scénario habituel du triangle amoureux ne manque pas à l’appel (même si comme son titre l’indique ce triangle a produit un petit rejeton). Alors que le deuxième film sur les aventures de Bridget Jones était sous-titré à tort L’âge de raison il semblerait presque qu’elle ait enfin atteint cet âge perfide… Where is the fun in that ? En salle le 5 octobre.

Brice 3 : Brice de Nice est devenu une icône du lol pour la génération des années 1990/2000. Ce film de grosse déconne s’est fait une place dans la culture populaire à l’heure où les comédies françaises avaient du mal à se distinguer les unes des autres. Si vous vous demandez où est passé Brice 2, il l’a cassé, évidemment ! Onze ans plus tard, est-il judicieux de réveiller les vieux démons de l’humour de Brice ? Réponse dans les salles le 19 octobre…

Biopic

L’Odyssée : Jacques-Yves Cousteau ou plutôt Le Commandant Cousteau est un nom connu de tous. Seulement, peu nombreux sont ceux qui connaissent l’histoire de cet homme ancien aviateur, inventeur des premiers scaphandres et précurseur de la lutte pour la protection de l’environnement. L’Odyssée est un biopic sur l’homme qui a découvert un nouveau monde situé juste sous nos pieds. Entre relations difficiles avec sa famille et relation fusionnelle avec les fonds marins, le film de Jérome Salle mêle photographie fabuleuse et émotions avec finesse. En salle le 12 octobre. La critique de Jollies Magazine est dispo juste .

Les filles à l’honneur

Le ciel attendra : C’est proche, c’est réel, c’est vrai. Marie-Castille Mention-Schaar a décidé de raconter l’incompréhension qui s’empare de notre pays. Pourquoi des jeunes de 15, 16, 17 ans décident de se retourner contre leur culture et de partir pour un pays inconnu, dans un contexte difficile, manipulés par des personnes qu’ils n’ont jamais vues… La démarche d’endoctrinement, les parents désemparés et dépossédés de leurs enfants, l’isolement et la rébellion, Le ciel attendra traite un sujet actif au cœur d’une plaie ouverte. A voir absolument à partir du 5 octobre. Critique à retrouver ici.

Sonita : Sonita est une jeune fille afghane vivant en Iran qui rêve de devenir rappeuse. Sa mère s’apprête à la vendre à son future mari. Ce documentaire soutenu par Arte peut sembler complètement irréel et pourtant il montre la vie d’une jeune fille afghane parmi tant d’autres. En salle le 12 octobre.

Mal de pierres : Marion Cotillard est Gabrielle, une femme qui ne veut pas se contenter de la vie qu’on lui dit être sa destinée. Vivre une vie de femme au foyer dans une campagne ennuyeuse avec un mari qu’elle n’a pas choisi ne l’intéresse pas. Lorsqu’elle est envoyée en cure thermale pour une maladie rénale, elle rencontre André Sauvage (Louis Garrel). Grâce à lui elle découvre l’amour, la passion. Elle ne peut plus se passer de lui, elle ne peut se débarrasser de ses sentiments à son retour à la campagne. A une époque où les femmes ne choisissaient pas encore le tournant de leur vie, Nicole Garcia réalise Mal de pierres pour prouver, à travers le personnage de Gabrielle, que les femmes ont toujours eu un libre-arbitre. En salle le 19 octobre.

Tamara : Tamara est une jeune lycéenne complexée. Elle a décidé d’exterminer l’étiquette « grosse » qu’elle s’imagine avoir collée sur le front. Quand Diego passe la porte du premier cours de la classe de seconde, elle se promet qu’elle le fera succomber en dépassant les limites que ses complexes lui imposent. Avec sa meilleure amie (interprétée par la très talentueuse Oulaya Amamra de Divines), elles vont affronter les regards moqueurs et intransigeants des personnes de leur âge pour mieux les défier. Tamara, un teen-movie intelligent ? Sans aucun doute. En salle le 26 octobre.

WTF

Miss Peregrine et les enfants particuliers : Deux ans après le flop de Big eyes, Tim Burton revient sur grand écran pour nous montrer sa dernière curiosité, Miss Peregrine et les enfants particuliers. Eva Greene, au physique et à la voix tout à fait burtoniens, interprète Miss Peregrine, une femme qui recueille des enfants qui ont des habilités hors du commun. Attention, vous n’avez pas affaire ici à un remake des origines des X-men ou bien à des petits sorciers sortis tout droit du monde de Harry Potter, non, ces enfants particuliers sont plutôt des êtres qui ne demandent rien à personne… Jusqu’à ce que leur vie soit mise en danger par un ennemi maléfique qui souhaite les anéantir. A découvrir dans les salles dès le mercredi 5 octobre.

Captain Fantastic : Viggo Mortensen interprète le rôle de Ben, un père de six enfants qui les a éduqués éloignés de la société de consommation américaine, dans une forêt. Alors qu’un événement familial tragique les force à se rendre dans le monde réel, Ben réalise que ce mode de vie peut leur porter préjudice car ils sont traités comme des parias. Captain Fantastic est un conte sur la famille et sur l’importance des valeurs de la nature. En montrant leur exclusion du monde réel, Matt Ross dénonce la fermeture d’esprit des gens dits « normaux ». Prix du jury et prix du public au festival du film américain de Deauville, nous avons hâte de le découvrir dans son intégralité le 12 octobre en salle.

Ma vie de Courgette : Courgette est un petit garçon qui vient de perdre sa maman. Il est envoyé dans un orphelinat où il va rencontrer des enfants comme lui, à qui les parents manquent terriblement. Des liens vont se former et Courgette va même apprendre à connaître ses premiers sentiments amoureux, à l’arrivée de Camille. Ces personnages en pâte à sel rappellent ceux de Tim Burton dans Frankenweenie ou Les Noces funèbres. Sensible et touchant, ce film dont le scénario est signé Céline Sciamma a déjà fait sensation au Festival de Cannes 2016. En salle le 19 octobre.

Doctor Strange : Benedict Cumberbatch revient sur nos écrans de cinéma dans la peau de Docteur Strange. Ce personnage Marvel est un médecin qui – suite à un accident de voiture – se voit révéler un monde secret et parallèle. Un scénario complexe et obscur pour un énième film de la franchise. La présence d’un casting très alléchant – Tilda Swinton et Rachel Mc Adams accompagnent notre cher Benedict – nous rassure à la vue de cet épisode abscons de l’aventure Marvel. En salle le 26 octobre.

Pauline THURIER

Crédit photo à la une : Wikimedia
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s