Lille : 48h Maisons de mode, un week-end sur-mesure

Selon La Voix Du Nord, ils étaient 20.000 à venir se balader à la Gare Saint-Sauveur de Lille, à l’occasion des 48h Maisons de mode. Du vendredi 16 au dimanche 18 septembre se tenait la huitième édition des 48h Maisons de mode, un événement devenu incontournable pour tous les amateurs de mode de la région Hauts-de-France. Jollies Magazine y était et vous raconte ce week-end 100% mode.

dsc_0433
@Margaux LIDON

Un défilé digne des plus grands couturiers

Le grand week-end fashion débutait vendredi soir avec deux défilés : La Couturière, à 18h30 – ouvert au grand public sur réservation – et La Générale, réservé aux professionnels et au grand public – sur invitation. Maisons de Mode choisit chaque année, depuis huit ans, de mettre à l’honneur les créateurs français et de faire défiler les collections de la saison actuelle, pour qu’elles soient directement disponibles à la vente. Cette année, 24 créateurs étaient plébiscités par le collectif roubaisien.

Qu’il s’agisse de robes de mariées, prêt-à-porter femme, prêt-à-porter homme, bijoux, accessoires ou encore de collections pour les enfants : toutes les catégories de la mode étaient représentées. Portés par Guillaume Joveneau – arrivé tout droit de la Fashion Week de New-York – les défilés étaient dignes de ceux des professionnels de la haute-couture. Entre prestations de danse, de sport et la marche des mannequins magnifiques, le défilé nous en a mis plein les yeux. L’ambiance était endiablée, le public survolté et les mannequins concentrés. 

Pour voir, ou revoir le défilé, c’est ici que ça se passe :

Les défilés donnaient lieu à des remises de récompenses. A l’issue de La Couturière, le Prix « Coup de coeur du public » a été décerné aux créateurs ayant obtenu le plus de vote : Colonel Moutarde pour les accessoires et Ninii pour le prêt-à-porter. Lors du défilé La Générale, auquel Jollies Magazine était convié, les partenaires du défilé – Le Printemps, La Fédération du Prêt à Porter Paris, Julie Brunel Consultant, la BOCI, Mondéfilé.com, Playologie ou encore Who’s Next – Première Classe – ont chacun remis leur prix « Coup de coeur » au créateur qu’ils ont préféré et Maisons de Mode a décerné le Grand Prix Maisons de Mode.

Les différents jurés ont eu du mal à trancher et ont parfois choisi plusieurs créateurs, mais parmi les primés on retrouve : Ohiri (Bijoux), Sainte Courtisane (PAP féminin), Uma Oath (PAP féminin), My Lovely Socks (Chaussettes), CUVH (PAP mixte), Justine Clenquet (Bijoux), Akène (PAP mixte), Inorganic Jewels (Bijoux). Quant au Saint-Graal, c’est la marque Uma Oath qui a été sacrée « créateur le plus prometteur de l’année », a reçu Le Grand Prix Maisons de Mode et un joli chèque de 25.000 euros pour l’aider à développer sa marque.

S’en est suivi un « after » au Bistro Saint-So : La mode est festive (part 1) – dont la partie 2 est diffusée le samedi soir – qui a permis aux invités de se déhancher sur un rythme « endiablé imaginé par Afrojaws et D.Lee.K« .

Une multitude d’ateliers

Le samedi et le dimanche se tenait dans le hall un événement dans la continuité de la soirée du vendredi : 80 créateurs venus de toute la France exposaient au public leurs trésors à des prix attractifs, dans un décor industriel à base de matériaux recyclés. L’imposant podium du vendredi n’existe plus et laisse place à de multiples stands où une foule de créateurs sont installés.

La braderie des créateurs est un bon moyen pour ces derniers de déstocker leurs fins de série, les anciennes collections, leurs prototypes et quelques unes de leurs pièces uniques. A l’entrée de la galerie, on retrouve une sélection des plus jolies pièces présentées lors des défilés. Jupes, ensembles à motifs, robes en tulle ou encore tenues de sport sont sous le feu des projecteurs. Les bijoux sont, quant à eux, présentés dans de grands coffrets en bois et en plexiglas montés sur socle : de quoi se sentir dans une véritable galerie d’art !

L’art est également au rendez-vous, avec une deuxième exposition, en parallèle : dix grandes bâches sont exposées un peu partout dans l’immense hall, représentant des oeuvres de AKA Mr Grey et Wayne Danza qui, ensemble, forment Acid Gallery. Le duo repéré par le célèbre galeriste Eric Delecourt, mélange peinture et photographie. Le public peut donc se balader dans les allées des créateurs, tout en profitant pleinement des toiles et des pièces de mode.

@Manon VANPEENE
@Manon VANPEENE

Outre les tableaux et les modèles exposés, dans cette galerie l’univers de la mode est clairement au rendez-vous : des ateliers « Do It Yourself » (DIY) vous attendent pour créer et imaginer des pièces ou des accessoires, tel un vrai créateur de mode ! Au programme ? Sainte Courtisane et ses pochettes, Aurélien Durand/House of Vice et ses bracelets en tête de loup, Gisèle B et ses bijoux, Laurence M et de la sérigraphie, Dagoma et ses impressions 3D, ou encore l’Atelier Kumo pour des décorations murales. Pour le bonheur des plus petits, un atelier DIY spécial enfant est mis en place, adapté aux mains de vos bambins.

Le collectif 48h Maisons de Mode a vraiment décidé de partager sa passion pour les podiums et les paillettes car dans le grand hall se trouve un coin beauté. Tresses, chignons, paillettes, maquillages et manucures y sont proposés, pour le bonheur des plus coquettes ou tout simplement des curieuses. Attention cependant à ne pas arriver trop tard si vous voulez profiter de ces services et d’un maquillage de qualité !

14374800_1558190474206795_1062111003_o
@Manon VANPEENE


Au détour des allées de la grande galerie, un atelier photo était organisé par deux photographes professionnels dans le secteur publicitaire. Leur but ? Vous sublimer le temps d’une photo, en captant le regard ou l’expression qui fera LA photo. Pour les plus timides ou en manque de confiance en soi, un atelier de relooking dirigé par une conseillère en image était proposé pour donner des conseils sur les couleurs à porter, le meilleur make-up à adopter, la coupe la plus adaptée à votre visage mais également sur les vêtements qui mettent en valeur en fonction des morphologies.

14390673_1361808000513565_3817861872477696010_n
La Glam Run, édition 2015 – @Maisons de mode Lille-Roubaix

Pour la 8ème fois, les 48h Maisons de Mode a pu offrir à son public une course loufoque, très attendue : la Glam Run. Kézako ? Une course en talons aiguilles, pour femmes et hommes, avec une hauteur minimum de talons de 9cm ! Si au premier abord cette idée semble crazy, elle a déjà conquis de nombreux fans qui sont chaque année très heureux d’y assister ou d’y participer. Etant l’une des attractions les plus attendues de ces deux jours de « marathon », elle permet à chaque fois d’obtenir des milliers de vues sur internet et propose une large gamme de récompenses : des chèques cadeaux Printemps, des places de concerts utilisables au Zénith Aréna Lille, des goodies et des chèques Maisons de Mode. Pour cette 8ème édition, hommes, femmes et supporters étaient dans les starting-blocks !

Dans cette grande galerie, créateurs et spécialistes de la mode se sont retrouvés cette année encore autour d’une même ambition : développer et soutenir les jeunes créateurs et leurs créations afin qu’il puissent participer au renouveau textile du Nord de la France.

Un vrai « marathon » mode, qui propose à tous de s’initier et de connaître de nouvelles marques et créations et d’avoir une vision plus large du monde de la mode. Alors, on s’y retrouve l’an prochain ?

Camille BRONCHART & Margaux LIDON

Crédit photo à la une : 48h maisons de mode
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s