La Croatie : le nouvel Eldorado des jeunes

Eau turquoise où grouillent des bancs de poissons multicolores, falaises colossales d’où se jettent des adolescents épris de sensations fortes, petites ruelles enchanteresses où il est enivrant de se balader le soir. Nous ne sommes pas sur une île paradisiaque à l’autre bout du monde, mais en Croatie, et c’est tout comme.

A seulement 2h d’avion de la Belgique, ce petit coin de paradis s’affiche désormais comme la destination touristique incontournable des moins de 30 ans. Entre une multitude de soirées branchées, de concepts innovants et une vie nocturne animée, la Croatie est en passe de devenir le nouveau Barcelone. Et si vous n’êtes pas adepte de vacances effrénées, les paysages et la beauté préservée de certaines réserves naturelles combleront votre besoin de sérénité.

Split, l’alliance subtile entre innovation et tradition

Split ne fait pas défaut à sa réputation. Partout des groupes de jeunes de toutes nationalités n’attendent qu’une chose : découvrir les fameuses soirées croates vendues par des rabatteurs aux formules alléchantes. Un souffle de modernité sur la ville qui attire les fêtards du monde entier. La ville de Split n’en reste pas moins dénuée d’une beauté sauvage époustouflante. Si à la nuit tombée les étudiants dansent jusqu’au petit matin, il n’est pas rare non plus la journée de les voir sauter dans l’Adriatique depuis des falaises interminables. Pas ou peu de plages de sable, mais des rochers bruts, taillés par les fouets de la mer translucide. C’est d’ailleurs grâce à sa particularité montagneuse que la Croatie a été le décor de plusieurs films et séries, à l’instar de Games of Thrones. Pour continuer dans la liste des trésors de Split, comment ne pas évoquer ses mini-ruelles ? Et le grand clocher qui, lorsqu’on parvient à monter toutes ses marches, offre une vue à 360° ?

balade-dans-les-rues-pavees-de-split
Balade dans les rues pavées de Split – photo : Marylou Czaplicki

Zadar, la ville lumière

Moins connue que Split ou que Dubrovnik, Zadar reste l’une des villes les plus charmantes de la Croatie. Construite comme deux villes en une, un pont sépare la vielle ville du centre. Simple passerelle le jour, c’est le meilleur endroit pour s’extasier devant le soleil qui se couche sur le port. Bercé par une brise chaude et iodée, se dresse devant nos yeux une véritable carte postale aux couleurs pastel. Le centre-ville dispose d’un réseau de bus efficace et d’équipements plus ou moins modernes pendant que le vieux Zadar semble tout droit sorti d’un film des années 80. C’est un autre monde : simple, modeste, mais élégant. Qu’il est bon de flâner dans les allées du grand marché et de sentir l’odeur des fruits, des légumes et du fromage croate. Le plus étonnant reste l’orgue maritime qui, par un système ingénieux d’eau frappant sur des marches, diffuse un son apaisant. Lillois et adepte du « Smile », un cercle lumineux s’éclaire de mille lumières fluo à quelque pas de l’orgue, qui vous rappellera votre contrée nordique. Et qui n’a jamais entendu parler du lac de Plitvice ? Bien que très touristique, il demeure un spot immanquable.

coucher-de-soleil-sur-le-port-de-zadar
Coucher de soleil sur le port de Zadar – photo : Marylou Czaplicki

Enfin, si Zadar ne vous a pas convaincu, il reste Diklo, petit village de pêcheurs au bord de la mer totalement excentré qui ravira les plus casaniers.

un-pecheur-a-diklo
Un pêcheur à Diklo – photo : Marylou Czaplicki

 

La Croatie, destination parfaite pour tous ?

La vie là-bas reste relativement peu chère et la monnaie officielle (le kuna) vaut vraiment le coup. Mais avec modération. Car si la Croatie se développe grandement grâce au filon du tourisme, gare aux entourloupes ! Bon nombre de professionnels ont compris l’aubaine que représentent ces nouveaux visiteurs et n’hésitent pas à en profiter. Des excursions sont proposées tous les mètres et ne sont pas toujours des plus avantageuses. Le mieux reste de favoriser les déplacements et visites par ses propres moyens. D’autant que les arnaques ne manquent pas et que certains croates avancent la langue comme barrière, ce qui peut être synonyme de discordes, notamment dans de grands restaurants. Le plus frappant reste sans doute cette impression de ne pas toujours être le/la bienvenu(e). Quelques perles rares nous content l’histoire de la Croatie dans ses moindres détails, mais la plupart des locaux ne restent pas très accueillants.

Marylou Czaplicki

Crédit photo à la une : Marylou Czaplicki

 

 

Publicités

Une réflexion sur “La Croatie : le nouvel Eldorado des jeunes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s