À la découverte de la villa Cavrois

Au coeur de la métropole lilloise, la villa Cavrois vous offre un voyage dans le style avant-gardiste des années 1930. Plongez dans l’histoire de la rencontre entre un riche industriel roubaisien et un architecte renommé…

Un peu d’histoire…

Au cours du XXème siècle, le Nord est l’une des régions les plus industrialisées de France. Paul Cavrois, propriétaire de deux filatures de textile haut de gamme à Roubaix, décide de faire bâtir une villa pour sa famille recomposée de sept enfants ainsi que pour le personnel de service. Il acquiert en 1923, un terrain sur la commune de Croix, en périphérie de Roubaix, là où la bourgeoisie industrielle s’installe à la recherche d’un meilleur cadre de vie.

C’est en 1929 que Robert Mallet-Stevens, un architecte français ayant une vision moderne de l’architecture, prend en charge la construction de la villa ainsi que sa décoration intérieure. Auteur de constructions emblématiques, il décide avec l’entière liberté de la part de la famille, d’en faire une oeuvre très moderne. La famille Cavrois inaugure sa nouvelle demeure pensée comme une « oeuvre d’art totale » trois ans plus tard, en 1932.

La Seconde Guerre mondiale n’est pas sans conséquence pour la villa. Occupée par l’armée allemande, elle est transformée en caserne. La famille en reprend ensuite possession et y vit jusqu’en 1985, date du décès de Lucie Cavrois. Le mobilier est alors dispersé lors d’une vente aux enchères et la villa est vendue à une société immobilière. Quelques années plus tard et bien qu’elle soit classée monument historique en 1990, elle est abandonnée par son propriétaire et se dégrade rapidement face à des actes de vandalisme.

Le temps de la restauration

En 2001, avec le rachat par l’État, d’importants travaux débutent afin de redonner à la demeure son aspect d’origine. La Direction Régionale des Affaires Culturelles du Nord-Pas-de-Calais engage ces derniers en 2004 qui sont ensuite poursuivis par le Centre des monuments nationaux pour une durée de treize ans et un coût total de 23 millions d’€. Plusieurs phases sont nécessaires lors du vaste chantier de restauration. Les pièces gardent leur volume initial et les décors sont reconstitués à l’identique grâce à d’anciennes photographies de la villa. Une partie du parc a été supprimée mais ses allées et son miroir d’eau ont été reproduits.

Malgré les années qu’elle a traversées, la demeure reste d’actualité du fait de ce côté moderne, et notamment par ses volumes impressionnants, représentatifs d’un style avant-gardiste pour l’époque. Véritable château moderne, la villa Cavrois vaut le détour. Accordez-vous un après-midi afin de contempler le travail de restauration de ce chef d’oeuvre qui a failli disparaitre de notre patrimoine.

Comptez 7.50€ plein tarif pour découvrir l’esprit moderniste des années 1930. La villa Cavrois propose la gratuité pour les moins de 26 ans et n’oubliez pas les premiers dimanches du mois, de novembre à avril où l’entrée est également gratuite.

Villa Cavrois, 60 Avenue du Président John Fitzgerald Kennedy, 59170 Croix.

Manon VANPEENE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s