La braderie de Lille 2016 annulée!

Si un événement est bien le symbole du Nord-Pas-de-Calais, la définition de la bonne ambiance, c’est bien la braderie de Lille. Avec son atmosphère remplie de l’odeur des moules-frites, les cris des vendeurs et la cohue qui remplit les rues, la braderie est l’événement incontournable de la fin des vacances. Sauf que cette année elle n’aura pas lieu. En effet après de nombreux débats, il a été décidé par Martine Aubry, la maire de Lille, que la Braderie 2016 sera annulée, parce qu’ « en dépit de toutes ces mesures, la sécurité maximale ne peut pas être garantie « . Jollies Magazine va donc vous faire le point sur le plus grand marché aux puces d’Europe et essayer d’expliquer son annulation.

 

mc3a9tc3a9o-lille-braderie-2015
Logo de la braderie de Lille 2015 @Braderie-de-lille.fr

On retrouve des traces de la braderie de Lille dès le XIIe siècle, elle se déroulait alors à l’Assomption sur l’actuelle Grand’ Place de Lille et donnait l’occasion aux commerçants étrangers d’y vendre, exceptionnellement, leur produit pendant une trentaine de jour. D’ailleurs une possible explication pour le terme « braderie » pourrait provenir du mot « bradent » signifiant « rôtir » relatif aux poulets rôtis qui ont commencé à se vendre sur place à partir de 1446. En effet, que serait la braderie sans sa nourriture abondante ? Au fil des siècles elle adopta peu à peu la forme que l’on lui connait aujourd’hui : les gens commencèrent à y vendre tout et n’importe quoi, les frites y firent leur apparition vers le début du XXe siècle et l’affluence ne cessa d’augmenter. Après une légère période de baisse due à la reconstruction et les séquelles de la Seconde Guerre mondiale, la Braderie devint un véritable succès annuel à partir des années 70 tandis que les moules frites apparurent.  Avec les années la braderie est devenue un événement incontournable avec ses propres codes et traditions : un semi-marathon marquant l’ouverture de la braderie, le concours du plus gros tas de moules que se livrent les restaurateurs, la chasse aux objets insolites, le tout le 1er dimanche de septembre.

Si on excepte les deux guerres mondiales (où l’annulation coule de source), la braderie n’a été annulée (ou plutôt repoussée) que très peu de fois depuis 1970, la dernière fois étant en 2011 à cause d’un orage particulièrement violent. Néanmoins l’annulation de la braderie 2016 ne vient pas de nulle part, après la tragédie du 14 juillet 2016 et la prolongation de l’état d’urgence, annuler la braderie était la suite logique. Dans une période où le risque terroriste est constant, comment protéger plus de 2 millions de personnes sur trois jours ? Les moyens mis en place auraient dû être considérables, bien plus que lors de l’Euro, tandis que Martine Aubry aurait joué à pile ou face. Comment garder la face s’il y avait eu un attentat en pleine braderie ? Depuis le 14 juillet, les réunions s’étaient multipliées entre la maire de Lille et le préfet de la région afin de voir ce qui aurait pu être mis en place pour la braderie, néanmoins l’annulation semble avoir été la solution la plus sûre.

Les réactions n’ont pas tardé à arriver, avec notamment le hashtag #BraderiedeLille qui est en trending topique pour le moment. Voici quelques réactions où se mêlent tristesse, blagues de mauvais goût et énervement :

En conclusion, certes la braderie de Lille est annulée, certes c’est un événement de notre patrimoine qui n’aura pas lieu cette année, mais son annulation est nécessaire pour protéger la population. Il fallait penser à tous les risques qu’un tel événement peut causer. On peut néanmoins se demander si d’autres événements risquent d’être annulés à l’avenir et si l’annulation de la braderie marque le jour où on a commencé à vivre dans la peur. Mais on peut se consoler, les Lillois prévoient déjà une grosse beuverie  afin de noyer leur chagrin.

XERRI ANTHONY

3 réflexions sur “La braderie de Lille 2016 annulée!

  1. Un peu déçu de cet article sur la braderie, je m’attendais à, peut-être, à un peu plus d’informations sur ce qu’a dit Martine Aubry par exemple.
    « Ou l’annulation coule de source » un peu moyen pour un étudiant qui écrit un sujet sur le simple fait que la braderie est annulée. « En conclusion », très scolaire encore et la « grosse beuverie » on peut s’en passer surtout pour un webzine de qualité

    J'aime

    1. Martine Aubry n’a pas vraiment dit d’information réellement intéressante au delà de l’annulation de la braderie vous savez. Si ce n’est ce qui a déjà été dit: La peur d’un attentat terroriste, le fait qu’elle ne pourrait se pardonner si il y en avait un et etc..
      De même la « grosse beuverie » c’est un moyen de finir sur une touche un peu plus triviale en montrant que malgré l’annulation de l’événement, les gens vont continuer à vivre, à faire la fête et à profiter.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s