Black Lives Matter

Bâton-Rouge, policiers tués, manifestations, Black Lives Matter… ce sont des termes que nous avons tous entendus en ce mois de juillet. Mais que se passe-t-il vraiment aux Etats Unis ? Jollies fait le point.

Le 17 juin 2016 sortait sur la plateforme Netflix la quatrième saison d’Orange Is The New Black. Beaucoup de médias ont décidé de désigner cette série comme engagée de par la façon dont les détenues finissent par être traitées, et les derniers épisodes mettent l’accent sur la communauté Noire. En effet, attention spoiler, la mort d’une des détenues dont on taira le nom fait référence à la mort d’Eric Garner, un Noir mort étouffé lors d’une arrestation… injustifiée. On peut retrouver la scène sur un lien du Daily Mail (vidéo qui peut être choquante pour les plus sensibles). La mort dans la série, identique à l’arrestation d’Eric Garner, est suivie par la réaction des autres détenues : « Black Lives Matter ! Say her name ! » et une rébellion de toute la prison.

Et des morts injustifiées lors d’arrestations aux Etats-Unis, il y en a eu, et il y en a encore. Ce mois de juillet en étant chargé, les événements ont pris une tournure particulière.

Chronologie d’un juillet mouvementé

→ Le 5 juillet, Alton Sterling est arrêté parce-qu’il vend des CD sur le parking d’un centre commercial de Baton-Rouge, en Louisiane. Mais cela tourne mal. Alors qu’il est maîtrisé à terre, un policier crie qu’il porte une arme. S’en suivent plusieurs balles à bout portant et la mort d’Alton Sterling… (un lien est disponible ici, images choquantes  )

→ Le lendemain, 6 juillet, nous sommes dans le Minnesota. Un contrôle routier est imposé à Philando Castille, et pour cause : son phare arrière est cassé. Jusqu’ici tout va bien. Seulement, le policier lui demande de mettre les mains en l’air, mais aussi de lui sortir son permis de port d’arme et ses papiers. Philando Castille s’exécute.. et le policier lui tire dessus. La petite amie de Philando Castille a filmé toute la scène. Philando agonise, le policier garde son arme braquée. Et c’est la mort.

Les deux décès, filmés, font le tour de la toile et provoquent de vives réactions

Nous sommes le 7 juillet à Dallas. Une manifestation a lieu contre les violences policières aux Etats-Unis. En effet d’après le Washington Post, 500 personnes ont été tuées par la police depuis le début de 2016 dont 31% d’Afro-Américains, qui constituent 13% de la population américaine. Seulement lors du rassemblement à Dallas 5 policiers trouvent la mort, sept sont blessés et deux civils sont touchés. Le tueur, Micah Johnson, un ancien militaire Noir de 25 ans, aurait dit avant de se faire stopper qu’il voulait « tuer des policiers blancs ». La polémique est tout de suite apparue, voulait-il venger les deux Afro-Américains morts deux jours avant ? Depuis, l’enquête a avancé et il semblerait que l’homme avait des projets bien plus lourds, que tout était prévu bien avant les victimes du début de semaine… la supposition de la vengeance s’estompe donc peu à peu.

Le week-end du 10 juillet ont eu lieu des manifestations dans plusieurs villes américaines contre les violences policières. Y était présent le mouvement Black Lives Matter, « les vies Noires comptent », formé en 2012 suite à la mort d’un afro-américain, Trayvon Martin, tué par balle par un gardien de la surveillance de voisinage. Le mouvement grandi en 2013 suite aux morts d’Eric Garner, Freddie Gray à Baltimore et de Michael Brown à Ferguson. Le mouvement se bat contre le racisme, les violences policières et le profilage racial (contrôle au faciès). Oui, nous sommes bien en 2016 !

A Baton Rouge, il y eu 40 arrestations durant la manifestation et un total de 200 interpellations dans le pays… une forme de répression. William Brooks, le président de la NAACP (en français : l’association nationale pour la promotion des gens de couleur) a déclaré sur CNN « qu’un jeune Noir court 21 fois plus de risques qu’un Blanc de perdre la vie en étant confronté à la police » et qu’il était le temps de dire « trop c’est trop ! ».

23 façons de mourir si tu es noir en Amérique

Le 13 juillet le site .Mic et le mouvement We Are Here postent une vidéo qui dénonce encore une fois ces polices. Vingt-trois célébrités énoncent des façons ridicules de mourir… qui ont pourtant été les raisons de la mort d’Afro-Américains. Ainsi on peut y voir Beyoncé dire « conduire la voiture de ta petite amie avec une fille à l’arrière » suivi de la photo de Philando Castile et de son nom, ou encore Lenny Kravitz « attendre tranquillement dans ta voiture avant ton enterrement de vie de garçon » suivi de la photo de Sean Bell, mort pour cette raison. Vous pouvez retrouver cette vidéo ici. A la fin de celle-ci, We Are Here demande la signature d’une pétition ainsi qu’une adresse aux sénateurs.

Le 17 juillet trois policiers se font tuer par Gavin Long, un jeune Noir de 29 ans vétéran du corps des marines. Encore une fois, cela a fait l’objet de récupération politique, de polémiques et de vives réactions sur les réseaux sociaux.

« Unir le pays plutôt que de le diviser encore plus »

Tels sont les mots de Barack Obama, lors des différentes allocutions suivant les événements. Il déclare que « ce n’est pas seulement le problème des Noirs. Ce n’est pas seulement le problème des Hispaniques. C’est un problème américain dont nous devrions tous nous préoccuper. Il nous revient à tous de dire que nous pouvons mieux faire. Nous valons mieux que cela. »

Aujourd’hui, 20 juillet 2016, les soutiens au mouvement Black Lives Matter continuent d’augmenter. Entre la mobilisation des stars et de milliers de personnes à travers le monde, comment la situation va-t-elle évoluer ? Il ne faut pas oublier que les Etats-Unis ont toujours eu un rapport différent aux « communautés raciales » : les Afro-Américains, les Hispaniques…

Il est évident à la vue des événements de ce mois-ci qu’il reste encore de nombreux vestiges de la ségrégation en Amérique. Les violences policières et le racisme sont bel et bien une réalité.

Morgane PIQUE

Publicités

Une réflexion sur “Black Lives Matter

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s