Les Bleus se contentent du match nul

Les âmes sensibles n’avaient qu’à s’abstenir hier lors du match France-Suisse. Les occasions manquées, la barre de Pogba, les tirs de Dimitri Payet… on y aura cru jusqu’à la 90ème minute, celle qui nous avait fait rêver lors des matchs contre la Roumanie et l’Albanie. Vous qui avez visionné ce match, comme nous, vous pourrez aussi dire que celui-ci devait être tout… sauf nul. Que faut-il en retenir et quelles sont les notes de la rédaction ?

– Pogba, le retour : 14/20

Il est revenu comme un aigle volant au dessus du stade Pierre Mauroy et des joueurs suisses (si vous n’avez pas vu son atterrissage, regardez bien la photo ci-dessous).

De retour à sa place habituelle sur le flanc gauche, Paul Pogba a en effet mené un très bon match, avec des reprises de ballons nécessaires et des actions offensives plus que satisfaisantes. Après le scandale qui a secoué les médias et les réseaux sociaux quant à son possible « bras d’honneur », le joueur de Turin a voulu faire taire les critiques en revenant en force notamment avec ses quatre tirs cadrés.

Capture d’écran 2016-06-20 à 17.34.06.png

– Un Sissoko étonnant : 13/20

On a vu de belles montées balle au pied, qui ont révélé un Moussa Sissoko serein et appliqué. A la fin du match, ce dernier a d’ailleurs délivré un centre digne de Pogba à Payet mais celui-ci a trouvé la barre transversale.

– Coman et ses accélérations : 14/20

La rédaction de Jollies a été charmée par la prestation du tout jeune joueur du Bayern. En effet, ce dernier a su séduire avec de bonnes reprises, de beaux jeux de jambes mais surtout bel et bien grâce à ses accélérations qui peuvent s’avérer redoutables. De ce fait, par son jeune âge, amenant sa fougue, Didier Deschamps pourrait envisager, judicieusement, de ne pas le titulariser mais au contraire de le faire rentrer en dernière période afin de paralyser les joueurs adverses déjà bien fatigués.

– Une défense avec du mordant : 13/20

Cabaye a répondu présent lors de ce match, il était discret mais efficace. Malgré plusieurs titulaires potentiels, la tour de contrôle de la défense française, Laurent Koscielny, a réussi en trois rencontres à mettre en place un système qui tient de plus en plus le choc. Toutefois, ceci reste à vérifier lors de rencontres contre de grandes équipes dynamiques et solides offensivement.

– Une soirée Low Cost : 4/20 (pour l’ambiance…)

On peinait à savoir si l’on regardait un match de football ou une compétition de patinage artistique tellement les glissades et les chutes furent nombreuses. Raison de cette mascarade ? Une pelouse tout simplement lamentable, et « repeinte en vert » paraît-il. Au-delà de ce terrain de jeu rapiécé, Puma a du souci à se faire après le match d’hier soir. En effet, les T-shirt des Suisses déchiraient… mais pas dans le bon sens du terme. Et pour clore le spectacle en beauté, le ballon semblait, lui aussi, être fait de la même matière que les maillots suisses puisqu’il a terminé sa course … crevé.

Capture d’écran 2016-06-20 à 20.17.34.png

Note Finale :

Par conséquent, la rédaction attribue la note finale de 11/20 au match de l’équipe de France. Les occasions étaient présentes, appuyées par une volonté certaine de bien faire, mais les loupés étaient eux aussi tout autant présents avec quelques frayeurs en deuxième mi-temps notamment. Ce n’était pas un match sensationnel mais on ne peut enlever le fait que certain joueurs ont su se dévoiler et montrer leurs qualités avec un jeu construit par moments mais aussi fébrile à d’autres.

Finalement, jusqu’ou peut aller la France ?

Il est vrai que ce match contre la Suisse a pris, vers la fin, une allure de match amical. Entre les nombreux changements de Deschamps et la volonté de faire jouer les remplaçants, nous sommes en droit de nous demander vers où la France se dirige. Certes, la qualification en huitième de finale était une certitude, mais une victoire pour l’Equipe de France aurait redonné du baume au cœur aux joueurs mais aussi aux supporters. Face à l’impressionnante performance des Polonais, des Italiens ou encore des Allemands, nous avions besoin d’être rassurés mais aussi d’éviter un face à face avec une équipe du groupe C. Chose faite, la France termine première de son groupe et se retrouve donc contre un troisième de groupe (à Lyon, le dimanche 26 juin à 15 heures) puis, si elle continue son chemin, contre un deuxième de groupe en quarts de finale (à Saint-Denis, le dimanche 3 juillet à 21 heures).

Il ne nous reste plus qu’à continuer à espérer et à croire en notre Equipe de France!

 

Sarah Ouagueni

Publicités

2 réflexions sur “Les Bleus se contentent du match nul

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s