Ouverture de l’Euro 2016 : la France soulagée mais pas rassurée

Hier la France était en ébullition : le championnat d’Europe tant attendu s’est enfin ouvert avec le match France-Roumanie au Stade de France. Entre les petits toasts (ou les pizzas…), les copains, de bonnes bières et les occasions manquées (vous savez celles où vous vous levez du canapé pour crier ?), votre soirée a sûrement été riche en émotions. Petit flashback pour comprendre cette soirée footballistique.

20h40, la cérémonie d’ouverture marque le coup d’envoi de la compétition et fut, il faut l’avouer, très kitsh : entre le French cancan, David Guetta et le stade se transformant en jardin floral, on ne pouvait pas mieux résumer l’élégance à la française (ou pas).

Mais quels sont, véritablement, les 5 éléments à retenir de ce match ?

Une première mi-temps décevante :

On attendait tous, prêts à bondir, ce premier but avant la mi-temps. Il aurait fait du bien autant au moral de l’équipe de France qu’au nôtre. Le jeu français durant la première période était crispant et les erreurs techniques nous ont rendus fébriles. La Roumanie a donc réussi durant les 45 premières minutes à bousculer la France avec un jeu solide et physique. Offensivement, les Bleus n’ont pas montré leurs possibilités, excepté la tête de Griezmann retombant sur le poteau à la 13ème minute.

L’entrée en jeu de Coman en deuxième mi-temps a permis d’apporter de la vitesse offensivement parlant, notamment avec ses nombreuses accélérations sur le côté, et de dynamiser le jeu, ce qu’il manquait en première période.

Une défense peu rassurante :

Vous avez tous dû retenir votre souffle quand Lloris a arrêté la frappe du Roumain Stancu, qui arrivait tout droit dans ses filets à la 4ème minute. Cette occasion roumaine de début de match prouve, une nouvelle fois, la fragilité de la défense française. Souvent pris de vitesse, Rami n’a pas encore réussi à assurer avec fermeté la place d’un Varane absent. Evra, quant à lui, est à l’origine du déséquilibre de Stancu et donc du penalty inscrit à la 65e.

La défense a pu, toutefois, s’appuyer sur un milieu défensif très performant à l’image de Matuidi et de Kante. Ce dernier a d’ailleurs confirmé sa très bonne saison et semble s’affirmer comme un élément clé pour la suite de la compétition. Didier Deschamps le voit-il après ce match comme un titulaire indiscutable ?

Un Pogba éteint et un Griezmann hésitant :

Ils apparaissaient comme les deux grandes figures de l’Euro et ont pourtant fait une prestation décevante hier au Stade de France. Griezmann, malgré quelques accélérations intéressantes et l’occasion ratée, n’a pas réellement été un poids pour la défense roumaine. Est-ce la raison de son remplacement à la 65e par Didier Deschamps ?

Pogba, quant à lui, n’a pas brillé mais semblait en manque de repères et n’a pas tardé, lui non plus, a être remplacé à la 76e par Martial.

Giroud sur sa lancée :

L’attaquant d’Arsenal inscrit de la tête le premier but des Bleus en seconde période. Sur 7 sélections Giroud a donc inscrit 8 buts, ce qui est plutôt encourageant pour la suite de la compétition. Ces buts vont non seulement lui apporter la confiance dont il manque face aux critiques mais également enrichir l’expérience de l’équipe.

Payet l’homme du match :

Dans tous les journaux français, il apparaît aujourd’hui comme « le sauveur » de l’équipe de France. Sa frappe à la 89ème minute a sauvé l’équipe de France du match nul tout comme celle contre le Cameroun à la 90ème minute. Ces deux frappes enroulées peuvent réellement faire la différence, notamment lors des gros matchs. Il faut maintenant savoir qu’à 3 minutes de la fin, rien n’est joué avec Dimitri Payet et que rien n’empêchera le joueur de West Ham de réaliser son rêve.

Ce match nous aura offert de grosses frayeurs avec des erreurs techniques qui peuvent se révéler dangereuses au fil de la compétition. Mais l’équipe de France ouvre tout de même l’Euro sur une victoire avec un but exceptionnel de Dimitri Payet à 25 mètres du but de Tatarusanu. Il faut également retenir qu’il s’agit du premier match des Bleus et donc d’une première expérience. L’équipe de France n’a donc pas dit son dernier mot, rendez-vous mercredi pour le deuxième match des Bleus face à l’Albanie !

Sarah OUAGUENI

Publicités

4 réflexions sur “Ouverture de l’Euro 2016 : la France soulagée mais pas rassurée

    1. L’équipe de rédaction vous remercie de l’intérêt que vous avez pu porter à notre article. Retrouvez notre prochain article de décryptage ce jeudi à la suite du match France-Albanie. Bonne journée !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s