« Marianne » : un sexisme qui tait son nom

La semaine dernière, Jollies s’est baladé en maison de presse et on y a trouvé une perle de sexisme que nous avons décidé de feuilleter : le magazine Marianne. La rédaction a décortiqué pour vous ce dernier numéro réac’ entre clichés et propos insultants.

Un édito fade avec une pointe d’islamophobie

La page Notre opinion propose un article intitulé « la cause des femmes est aussi celle des hommes ». Alors à la lecture du titre on se dit : « yes ! Enfin un papier engagé en faveur de la cause des femmes, qui prouve que l’on peut être féministe tout en étant un homme ». Et puis l’œil curieux descend jusqu’à l’exergue, écrite en rouge, qui nous indique : « face à la tenaille des obscurantismes, c’est à nous tous de défendre le principe d’égalité, cet acquis indéfectible qui est aujourd’hui en péril. » Et là on est déçues. Là, on constate que pour le magazine le principal danger du sexisme se trouve dans l’islamisme. Pourtant toutes les femmes, dans tous les milieux subissent le sexisme au quotidien : dans leur famille, au travail, dans la rue, etc.

Il faut bien avouer que dans le corps du papier le sexisme en politique est dénoncé. Mais de façon tellement fade ! « Il n’y a pas un avant – et un après – DSK. » Merci Marianne pour cette annonce tellement inédite ! Merci, de rappeler aux femmes que cet énième événement n’a rien changé à leur quotidien en politique.

Offrir du temps de cerveau disponible

Avec comme enquête centrale un sujet sur les chiens, le magazine colle bien à son slogan «le goût de la vérité n’empêche pas de prendre parti ». Le meilleur ami de l’homme mérite-t-il vraiment trois double-pages ? Prendre parti au sujet des chiens traduit certainement un goût pour la vérité.

DSC02772
Une enquête fascinante sur le royaume canin – crédit photo: Claire Jeantils

Un hommage à Jean Yanne en « Culture » recentre la lecture sur un sujet bien gaulois. Avec comme attaque de l’article : « réalisateur, acteur et humoriste, Jean Yanne a toute sa carrière incarné le Français moyen », tandis qu’en couverture est annoncé : « Jean Yanne, la revanche du peuple ».

Donc dans ce numéro de la semaine du 13 au 19 mai, beaucoup de sujets réacs qui ne tendent pas à l’évolution de la société patriarcale. Et puis n’oublions pas qu’ici les chiens sont plébiscités tandis que les féministes sont moqués.

« « Ça va mieux » oui, mais pour qui ? »,  par pour les femmes visiblement !

En effet, on termine la lecture de ce numéro en apothéose avec 3 articles à contenu sexiste, et ce dans une seule et même double-page. Simone de Beauvoir en prend pour son grade. L’article constate : « mamie Simone et son turban ressortent du bois enchanté de l’archéo-féminisme. » Plus loin on trouve le qualificatif d’ « antique dame de lettres » pour finir par souligner un « aspect moins connu du Castor », sa bisexualité. Dans un autre article de la même double-page, Marianne souligne que la comédienne Anna Mongladis faisait « une (trop) belle Beauvoir » dans le téléfilm Les Amants du Flore. Critiques sur le physique et la sexualité, ces articles n’ont rien à envier aux propos de Christine Boutin et autres anti-féministes.

DSC02774
Une tenue et une pose simples tournées en dérision – Crédit photo: Claire Jeantils

Un autre papier assez court, ne manque pas d’ironie dans son titre : « les filles torturées s’expriment ». L’article déplore que « la péronnelle pimpante et sexy » soit démodée ou encore qu’il y ait moins de « blondes hilarantes ». Dans ces pages « Tendances », le lecteur trouve aussi des clichés de mode. En l’occurrence on déplore la légende accolée à une photo simple de la Maison Standards : « jeune fille moderne saisie par l’absurde de l’humanité ». Les créateurs de mode ne savent donc tous pas que les femmes doivent toutes porter des tenues sexy ?

Claire JEANTILS

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s