VDM de la semaine: Quand un week-end en amoureux tourne au fiasco

Le week-end de Pâques était attendu avec impatience car trois jours de repos, c’est le pied ! Je propose à mon amoureux de réserver un petit week-end. Fous des châteaux, nous décidons de partir faire ceux de la Loire. Le samedi, nous arrivons à Amboise. Nous connaissons déjà ce château, mais étant fans de cette belle bâtisse, nous avons décidé de le refaire. Après la visite, nous partons pour le Château de Chenonceau, mon préféré. On visite, on prend des photos dans les magnifiques jardins, on se balade. Tout va pour le mieux, je suis aux anges. En plus de cela, le soleil est au rendez-vous. Nous programmons alors le reste de notre soirée. On se dit qu’on va rentrer se reposer à l’hôtel qui se situe dans la zone industrielle d’Amboise, et que le soir nous irons en centre ville pour se faire un très bon restaurant pour fêter notre week-end. Mais…les ennuis commencent.

fence-996620_1920Source: Pixabay

19h : Nous sortons et prenons la voiture. A peine sortis du parking de l’hôtel, nous entendons un bruit étrange et faisons demi-tour. En descendant de voiture, je constate que la roue avant droite est à plat… OK. Nous ouvrons le coffre, cherchons partout la roue de secours. La nuit commence doucement à tomber, il faut faire vite. Mon amoureux appelle son père tandis que j’essaye de trouver des outils. Véhiculés tous les deux depuis peu, on n’y connaît clairement rien. POURQUOI Y’A RIEN DANS LE COFFRE ? OÙ EST LA ROUE DE SECOURS, BORDEL ?

19h45 : Nous réussissons à décoincer la roue de secours, qui se trouvait, finalement, sous la voiture. Sauf que… nous nous rendons compte qu’il nous manque un cric pour soulever la voiture et changer la roue. KEEP CALM. Je cours partout à la recherche de quelqu’un et heureusement la personne du véhicule garé à côté de nous arrive. Il nous prête l’engin, sans trop nous expliquer comment cela fonctionne.

20h : Nous nous asseyons par terre, toujours en ligne avec le père de mon copain qui tente de nous expliquer par téléphone comment procéder pendant qu’à côté, je mets des tutos sur Youtube. À les voir, ça a l’air simple à faire mais le cric est tordu : impossible de soulever la voiture. J’alerte un couple au restaurant de l’hôtel qui accepte de nous aider même s’ils n’ont pas le matériel. En vain. Je vais chercher un autre couple qui n’a pas de cric non plus, mais qui accepte de nous donner aussi un coup de main.

21h : Il fait nuit et la pluie commence à tomber. Malgré nos tentatives et la force de trois hommes, nous n’arrivons à rien. Je vais encore chercher quelqu’un pour nous prêter un cric et victoire ! Il est en bon état ! On se met à sept pour changer cette foutue roue.

21H45 : La roue est changée et la moitié du parking est là pour nous aider (ou comment se taper la honte). Le truc pas cool ? La roue de secours ne correspond pas aux vis de l’ancienne roue. Du coup, elle bouge et risque de se décrocher à tout moment et on nous déconseille fortement de rouler avec. OK, on est tous fatigués, on n’en peut plus. Chacun rentre dans sa chambre et nous mangeons une pauvre pizza de l’hôtel avant d’aller dormir, en se disant que demain sera un jour meilleur.

9h : Nous passons une trentaine de coups de fil pour trouver un garage ouvert un dimanche de Pâques oui oui, en vain. Le soir-même, nous devons être à Blois pour notre deuxième nuit d’hôtel, nous ne pouvons donc pas rester à Amboise. MAIS nous ne pouvons pas non plus bouger …

14h30 : Les parents de mon amoureux viennent nous chercher et nous partons à Tours qui est a 25 km dans l’espoir de trouver un garage ouvert pour réparer notre roue crevée.

17h30 : Épuisés et lassés, nous abandonnons la voiture sur le parking de l’hôtel et nous repartons avec les parents de mon copain. Aucun garage n’est ouvert dans un rayon de 40km. Notre beau week-end romantique s’arrête ici.

En conclusion : Lundi matin après avoir trouvé un garage d’ouvert sur Paris, nous sommes re-repartis sur Amboise, nous avons ENFIN changé la roue de la voiture pour la ramener à Paris. Nous avons donc fait 800 km en  3 jours, perdu une nuit d’hôtel (pré-payée), payé des frais de péage et de réparations et visité seulement deux châteaux sur 6 (que nous avions déjà vus l’an dernier). VDM!!

Margaux LIDON

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s