Le point sur les séries #2 : Début 2016

En octobre, nous vous aidions déjà à vous y retrouver dans cet océan de séries qui démarraient ou reprenaient. Nous avons décidé de vous donner un second coup de pouce pour savoir quelle série choisir pour cette saison 2016. Toute la rédaction de Jollies s’est penchée sur ce dossier délicat, attention aux spoilers.

Reprises :

New Girl – Saison 5

Cela faisait déjà quatre saisons que Zooey Deschanel nous transmettait sa bonne humeur à travers sa série New Girl. Pour rappeler le contexte, elle y interprète le rôle d’une jeune institutrice en colocation avec trois hommes à Los Angeles. Parmi ces trois hommes, Nick le désespéré, Schmidt le maniéré et Winston le décalé. La série a repris le 5 janvier sur Fox.

f50a86efc4d6e9d1defaf7445363
@spoilersguide

Pour cette saison, Jess (aka Zooey Deschanel) a décidé de se mettre de côté. En effet, à partir de l’épisode 3, elle part pour un procès en Cour d’Assises qui va durer un mois. La série en est aujourd’hui à son neuvième épisode et la protagoniste  n’est toujours pas revenue. Cependant, une jeune fille, Reagan a pris sa place dans la chambre de la colocation. Reagan n’est autre que Megan Fox. Oubliez vos a priori, Megan Fox est parfaitement en adéquation avec la série. Elle amène un vent nouveau sur New Girl qui commençait peut-être à s’essouffler un peu. Jess nous manque un peu mais Reagan est là pour nous la faire oublier.

Note de la rédaction : 3,5/5

Bates Motel – Saison 4

La saison 4 du prequel de Psychose, monument cinématographique d’Hitchock a repris le 7 Mars. Et avec cinq trailers plus grandioses les uns que les autres (celui-ci est étant notre petit chouchou), le public s’attend à retrouver plus d’éléments du film dans les nouveaux épisodes. Morphing des visages de Norman Bates et de sa mère, scènes d’attaques et gros plan sur du sang, les fans se demandent de plus en plus si le jeune homme finira « enfin » par tuer sa mère. Et nous aussi…

Dans le premier épisode de la nouvelle saison, on retrouve un Norman psychopathe porté disparu depuis plusieurs jours et retrouvé dans un champ. La première scène montre le shérif sur un bateau, Dylan et Emma sont ensembles et Norma est… Norma. Le lancement est cohérent, les téléspectateurs retrouvent l’histoire là où ils l’avaient laissée et profitent du spectacle.

La série, commandée pour deux saisons supplémentaires par la chaîne de télévision américaine A&E, nous réserve beaucoup de surprises, en espérant que la saison à venir sera mieux réalisée que la troisième, qui avait pu laisser ses habitués sur leur faim.

Note de la rédaction : 4,5/5 

Girls – Saison 5

Lena Dunham revient avec une cinquième saison pour sa série Girls. Alors qu’on sentait un essoufflement après la quatrième saison, des intrigues qui tournaient en rond, des personnages principaux qui devenaient de plus en plus agaçants, notre intérêt s’était peu à peu estompé. La question est : la cinquième saison saura-t-elle nous reconquérir ? A l’heure où nous écrivons cet article, trois épisodes sont sortis et il semblerait que Lena Dunham et Judd Appatow aient su revitaliser les intrigues. Hannah continue à être toujours un peu agaçante par ses prises de décisions plus ou moins médiocres et continuelles mais les autres personnages comme Shoshanna, Elijah, Adam et Jessa sont revenus revigorés. Ils ont des choses intéressantes et innovantes à montrer, on attend avec impatience la suite de leurs histoires. Quant à la pauvre Marnie, nous craignons le pire pour celle qui a déjà souffert beaucoup. Bilan mitigé pour ce début de saison.

girls-season-5-premiere-recap
@theknot

Note de la rédaction : 2,75/5 

Better Call Saul – Saison 2

338509
@Allociné

AMC avait sorti la première saison du spin-off de la série Breaking Bad l’année dernière et Better Call Saul avait séduit tout le monde. Cet avocat complètement dingue et pas trop dans les clous a su garder le charisme qu’il avait dans Breaking Bad et le développement de son personnage dans Better Call Saul a pu clouer le bec à tous ceux qui ne croient pas aux spin-offs.

Pour rappel, Jimmy McGill est avocat à Albuquerque, NM. Depuis la saison 1, son statut à changé, il est passé de commis d’office à avocat pour un cabinet prestigieux de San Diego. Sa relation avec Kim évolue dans le bon sens tandis que celle avec son frère Chuck se dégrade dangereusement. Les références à Breaking Bad sont bien moins nombreuses dans cette saison, signe que la série prend son indépendance. Le démarrage de la saison 2 est un peu plat. La qualité cinématographique est toujours présente mais la série n’offre pas un début de saison trop accrocheur. Cependant, on continue à regarder parce qu’on croit en ces personnages et la suite de la série pourrait s’annoncer croustillante !

Note de la rédaction : 2,5/5

The 100 – Saison 3

208435
@Allociné

La fin de la saison 2 de The 100 nous avait laissé sur notre faim et nous attendions beaucoup de cette troisième saison. Dans l’ensemble chez Jollies, nous sommes déçues. Alors que la moitié des épisodes de la saison ont déjà été diffusé, il ne passe rien, ou presque. Après un changement de Chancelier, les rivalités entre grounders et les habitants d’Arkadia sont relancées et nous sommes à la limite d’une guerre. En ce qui concerne la fameuse « City of light », on attend toujours d’en savoir plus… Jaha et Alie arrivent à rallier beaucoup de personnes à leur cause, mais il semblerait que la City of Light ait bien des secrets. Après huit épisodes sans savoir de quoi il s’agit réellement, ça commence à faire long ! Pour résumer, cette saison, pas vraiment d’action si ce n’est la mort d’un personnage clef. On espère vraiment que The 100 va se rattraper pour sa deuxième partie de saison et nous époustoufler comme ce fut le cas avec les deux premières saisons.

Note de la rédaction : 2,5/5

Nouveautés : 

11.22.63 

Une série avec James Franco dans le rôle principal ? On dit oui sans hésiter ! Bon d’accord… Qu’est-ce que ça raconte ? 11.22.63 est l’adaptation d’un roman de Stephen King du même nom. L’auteur est d’ailleurs le co-producteur de cette série avec J.J. Abrams et James Franco, himself.

11-22-63-650x433
@begeek

Dans le petit village de Lisbon dans le Maine, il existe une portail temporel à l’arrière d’un diner qui mène au 11 octobre 1960. Al Templeton, le propriétaire de ce diner a déjà expérimenté plusieurs voyages dans le temps à travers ce portail. Il confie ce secret à son ami Jake Epping. Selon Al, ce portail permettrait de sauver la vie de John Fitzgerald Kennedy, mort le 22 novembre 1963 (get it ? Hehe get it?). Sauver la vie de JFK signifierait empêcher de terribles évènements comme la guerre du Viêtnam. Jake Epping va se retrouver embarqué dans ce voyage temporel. En 1960, il portera le nom de Jake Amberson. Il devra tout faire pour empêcher l’assassinat de JFK. Seulement, il doit mener une enquête car encore aujourd’hui, les spécialistes ne sont pas certains de qui est l’auteur de ce meurtre. Est-ce Lee Harvey Oswald ? La CIA ? Les Russes ?

Mis à part le léger détail du voyage dans le temps, 11.22.63 est une série très réaliste et c’est ce qui fait sa force. L’ancrage historique de la série permet d’en apprendre beaucoup sur la société américaine des années 1960. Pour l’instant trois épisodes ont été diffusés sur Hulu, tous des longs formats allant de 45 minutes à 1h20. Après tout, ce format est peut-être la meilleure solution pour rendre compte d’un roman comme il se doit.

Note de la rédaction : 5/5

Lucifer

Souvenez-vous, en octobre, Jollies vous parlait déjà de Lucifer : « Lucifer Morningstar est le diable. Non pas au sens figuré, mais bien au sens propre. Il a quitté l’Enfer et est désormais le propriétaire d’une boîte de nuit à Los Angeles. Une nuit, l’immortel assiste, impuissant, à l’assassinat de Delilah, sa protégée. Il se met alors en quête de son assassin et fini par faire équipe avec Chloé Dancer, une capitaine de police délaissée par ses collègues. Dès le début du premier épisode, nous sommes conquises. L’intrigue est originale, change des séries policières de base, et l’accent britannique de Tom Ellis (Lucifer Morningstar) est à tomber par terre. Cette série, vous devez la regarder absolument. Seul petit “bémol”, seul l’épisode pilote est sorti et il faudra attendre début 2016 pour voir la suite des aventures de Lucifer et Chloé. »

video-promo-serie-lucifer-saison-1
@nowhereelse

Et maintenant que la série est officiellement commencée, on ne regrette pas de lui avoir mis 5/5 en octobre. Nous sommes toujours aussi charmées par l’accent de Tom Ellis. Chloé prend peu à peu ses marques et la policière apparaît comme une femme forte et sûre d’elle, que Lucifer veut à tout prix séduire. Elle résiste à ses charmes et leurs échanges donnent parfois lieu à des scènes cocasses. Au niveau de l’intrigue, c’est toujours aussi bien : Chloé et Lucifer résolvent des crimes ensemble et le diable va jusqu’à se faire embaucher comme consultant par la LAPD pour travailler avec sa policière préférée. Enfin, Lucifer apprend à ses dépens à « explorer sa mortalité » et c’est hilarant !

Note de la rédaction : 5/5

Damien

144636

La chaîne A&E, dont nous avons parlé plus haut en annonçant la quatrième saison de Bates Motel, garde ses bonnes habitudes: elle s’inspire à nouveau d’un film pour attirer des téléspectateurs. La malédiction, série de films sortis entre 1976 et 2006, raconte l’histoire d’une famille dont l’enfant est suspecté d’être l’antéchrist. Et c’est plusieurs décennies plus tard que Damien est créée, avec beaucoup de similitudes. En effet, on retrouve dans les bande-annonces du film et de la série des images quasi identiques, ainsi que des phrases répétées mot-à-mot. Parti pris ou manque d’imagination?

Le 7 mars dernier, le premier épisode était diffusé, juste après la reprise de Bates Motel. Visions, flash backs, images tirées du film, la série s’emmêle les pinceaux et ne donne qu’un personnage plus âgé du jeune garçon du film.

Le personnage principal, Damien, a perdu la mémoire et ne se souvient plus de son enfance. Quelle aubaine pour les réalisateurs et les scénaristes qui peuvent à leur guise intégrer l’histoire du film sans avoir à en écrire une! La rédactrice chargée de regarder cette série s’est contenté des 20 premières minutes de l’épisode et ne pense pas poursuivre. Et vous, vous avez regardé et aimé?

Note de la rédaction: 0,5/5

Love

C’est LA série dont tout le monde parle en ce moment. Lancée par Netflix en février (sans AUCUN rapport avec la Saint-Valentin), l’histoire retrace la rencontre de deux personnages sortant de relations compliquées. Mickey, interprétée par Gillian Jacob que les fans de la série Community reconnaîtront, et Gus, joué par Paul Rust, donnent tous les deux une idée réaliste des histoires amoureuses au XXIème siècle. Entre soucis au boulot et embrouilles de tous les jours, les téléspectateurs se retrouvent dans la peau des personnages (plus ou moins) attachant qui apprennent à se connaître et à s’apprécier, au fil des épisodes.

Netflix n’a pas hésité à embaucher un grand nom de l’industrie de la série et du cinéma en choisissant Judd Apatow comme producteur, s’étant fait connaître pour des séries à succès comme Freaks and Geeks ou encore pour des films comme Mes meilleures amies ou En Cloque, mode d’emploi.

[SPOILERS] La fin nous a toutefois semblé un peu trop facile à notre goût. Trop romantique par rapport aux personnages? Trop romantique pour la série en générale? Un peu trop Pretty Woman peut-être. En tout cas, le style de la série se voulant très réaliste et plausible perd de sa crédibilité. Après tout ce qu’elle a fait, avec ses addictions en tout genre, quel homme réagirait comme il le fait à la fin?
love-show
@Netflix

 Note de la rédaction : 2/5 

Vinyl

Sex, Drugs and Rock’n Roll. Créée par les dieux du rock et du cinéma que sont Mick Jagger et Martin Scorsese, la série était un des événements de la rentrée sur HBO.

Richie Finestra, producteur de musique travaillant pour un label au bord de la faillite, tente de le relancer en trouvant des nouveaux talents et du sang neuf. L’idée de base plaît déjà. Mais en installant l’histoire dans les années 70 et avec un Bobby Cannavale et une Olivia Wilde grandioses, la série trouve ses fans. Parce que plus qu’une simple histoire de studio de production au bord de la faillite, la série reprend la période pendant laquelle le rock s’est réinventé, notamment avec David Bowie ou les Rolling Stones, qui se sont mêlés à l’arrivée du glam rock, punk rock, disco ou encore du hip-hop.

La question est maintenant de savoir si elle réussira à se renouveler, les producteurs ne sachant pas encore si une deuxième saison est à venir. En attendant, on profite des musiques fantastiques choisies pour la bande-son. Partie primordiale de la série, on comprend le choix de Jagger comme producteur. A écouter avec le volume au maximum pour vraiment profiter de l’ambiance.

Note de la rédaction : 4/5

American Crime Story

Cette première saison retrace l’un des procès les plus médiatisés du 20ème siècle aux Etats-Unis, avec un accusé connu mondialement. O.J Simpson star du football américain,  est accusé d’avoir tué son ex-femme et son nouveau petit ami. Ce début de série a alors tout pour plaire : un sujet croustillant, un casting de qualité et une très bonne mise en scène. Mais voilà, ce procès extrêmement réputé de l’autre côté de l’Atlantique, n’est pas (ou très peu) connu en Europe. On a du mal à rentrer dedans, à s’identifier et à tout simplement s’y intéresser. Est-ce une série uniquement compréhensible par le public américain ? Cette histoire, dont l’issue finale est déjà écrite, peut-elle nous toucher ? Ses personnages ne véhiculent pas vraiment d’émotions, ils offrent juste un combat de titans entre des avocats, dont John Travolta, qui se battent pour remporter la plus grosse part du gâteau. Disons, que de connaître la façon dont la série se termine, ne permet pas vraiment d’entrer dans l’intrigue. American Crime Story est un théâtre vivant, qui nous offre un procès très intéressant, mais qui peut-être ne nous cible pas suffisamment ? Vous l’aurez compris, nous restons actuellement sur notre faim. En espérant que la deuxième partie de la saison soit un peu plus dynamique et attrayante et qu’elle nous offre un final spectaculaire.

720x405-cuba
@RollingStone

Note de la rédaction : 2/5

Les chroniques de Shannara

La série fantasy du moment, c’est bien Les Chroniques de Shannara. Sans chercher à concurrencer Game of Thrones, cette adaptation de la série littéraire « Shannara » (écrite par Terry Brooks) s’est fait une petite place sur la scène des séries d’aventure. Les passionnés de mondes imaginaires y trouveront leur compte : des elfes, des démons, des druides… Les ingrédients sont là, le synopsis aussi. Un trio en quête d’un remède pour sauver l’arbre qui sert de barrière magique face aux démons, ça donne envie. Entre la princesse elfe, la vagabonde humaine et le demi-elfe, vous n’aurez aucun mal à trouver un personne auquel vous identifier ou à détester. Malgré des scènes parfois assez mal jouées et des longueurs dans le scénario, la série reste agréable à regarder lors des moments d’ennui. Le plus dans tout ça ? Vous pourrez retrouver John Rhys-Davies, l’acteur de Gimli dans Le Seigneur des Anneaux dans le rôle… d’un elfe. Et c’est pas fini ! Manu Benett, l’orc Azog dans Le Hobbit, joue ici un druide humain extrêmement puissant… Alors rien que pour la distribution (et en plus, les décors à couper le souffle), la série vaut le détour.

Note de la rédaction : 3,5 / 5

Shadowhunters

Souvenez-vous : en 2013 sortait « The Mortal Instruments : La Cité des ténèbres », adapté de la saga du même nom. Film qui brillait par… son échec. Pourtant, si l’adaptation au cinéma des livres est annulée, le scénario a suffisamment plu à la chaîne Freeform pour qu’elle l’adapte en série télévisée. Principalement destinée à un public adolescent et jeune adulte, la série s’intéresse à une jeune femme dont la mère est kidnappée par des démons. En partant à sa recherche, elle découvrira qu’elle est une « Shadowhunter », une chasseuse des Créatures de l’Ombre. Accompagnée par son meilleur ami et par trois autres « Shadowhunters », elle commencera peu à peu à maîtriser des pouvoirs dont elle n’avait aucune idée jusque-là. Si le résultat est bien meilleur que le film, nous déplorons quand même le jeu cucu-la-praline de l’actrice principale Kate Namara, digne de Disney Channel. En revanche, la justesse (et la beauté ?) de Matthew Daddario, qu’on aime à la fois détester, plaindre et adorer, est impressionnante. Une série sympathique à regarder absolument si vous êtes fans d’aventures fantastiques !

Note de la rédaction : 3,5 / 5

Crazy Ex-girlfriend 

Rebecca est une brillante avocate, au moment de décrocher le job de ses rêves, ou plutôt de sa mère, elle réalise que sa vie manque de fantaisie. Elle rencontre par hasard son ex-petit ami de vacances et décide de tout plaquer pour vivre dans sa ville. Rebecca quitte New York pour West Covina, une petite ville en Californie . Elle y démarre une nouvelle vie qui révèle enfin sa vraie personnalité.

309140
@Allociné

C’est une série musicale, les chansons sont drôles, décalées, un musical de broadway parodié! Rachel Bloom a créé, réalisé et joué dans cette série où elle montre un personnage loufoque et attachant. La série a commencé en octobre 2015 et a repris en janvier 2016. Les épisodes sont de moins en moins traduits en français, signe d’une perte de vitesse. Mais pourtant cette série est rafraichissante, drôle et c’est un vrai régal de le regarder entre filles. C’est un petit bijou mais qui ne conviendra pas à tous, par son côté déjanté qui pourrait en agacer certains. Le fait que ce soit musical est une plus-value, quelque chose de rare dans le paysage audiovisuel américain.

Note de la rédaction : 4/5

Ont participé à cet article : Pauline THURIER, Claire ABOUDARHAM, Cassie GODIN, Margot LIDON, Albane JERSOL, Camille BRONCHART

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s