Chanel en 4 points !

Symbole de l’élégance à la française, la maison Chanel, créée en 1910, reste une figure intemporelle dans le monde de la mode, malgré plus d’un siècle d’existence.

 

  • Chanel de Coco

 

Qui dit Chanel, dit Coco, dit Gabrielle Chanel…. Alors qui était la fondatrice de cette maison de haute couture ?

coco

Née en 1883 à Saumur, Gabrielle Chanel, de son vrai nom Chasnel, est issue d’une famille modeste. Son père, camelot, se retrouve seul à élever ses enfants quand son épouse, couturière, décède de la tuberculose. Son père décide alors de placer ses trois filles dans un orphelinat et confie ses deux fils à l’Assistance publique.

À l’orphelinat, Gabrielle apprend la couture, elle porte ses créations déjà teintées de noir et de beige. Son style sobre la distingue de ces contemporaines. Gabrielle se produit sur scène et rêve de music-hall. Elle est alors surnommée « Coco » en raison d’une chanson qu’elle avait l’habitude d’interpréter : « Qui qu’a vu coco sur le Trocadéro ? ». Elle y rencontre Etienne Balson qui la fait entrer dans la vie mondaine. Il lui présente Arthur « Boy » Capel, le grand amour de Coco. Celui-ci la convainc de lancer sa collection de chapeaux.

Coco ouvre alors sa première boutique de chapeaux en 1910. Appelée « Chanel Modes », cette boutique se trouve au 21 rue Cambon à Paris. Ses créations sont imitées dans tout Paris. En 1913, c’est sa première boutique à Deauville qui voit le jour. Coco introduit le sportwear, le jersey est sa nouvelle matière phare. Chanel connaît un succès retentissant. C’est ainsi qu’en 1915, sa première maison de couture ouvre ses portes à Biarritz avant de s’installer en 1918 au 31 rue Cambon à Paris.

Mais alors pourquoi Biarritz et Deauville ? Tout simplement, parce que ce sont les stations balnéaires de la haute société de l’époque. Chanel vise une clientèle riche et oisive.

En 1921, le parfum Chanel n°5 est lancé et ouvre la voie à toutes une séries de workshop-3fragrances. Quatre ans plus tard, elle crée sa première collection de maquillage. Lors de ses voyages en Ecosse, elle y découvre le tweed qu’elle utilise pour confectionner ses tailleurs emblématiques.

En 1926, Coco lance sa pièce maitresse : la petite robe noire (PRN). L’édition américaine du magazine Vogue décrit la PRN comme :

« La Ford de Chanel, la robe que le monde entier va porter ».

1926-robe-ford
La petite robe noire dans Vogue, 1926

Les années 1930 marquent l’apogée de la maison Chanel. Habillant les stars hollywoodiennes, employant 4000 personnes, utilisant cinq immeubles de la rue Cabon, Chanel lance aussi une collection prestigieuse de bijoux : « Bijoux de diamants ». Pendant la Seconde Guerre mondiale, Chanel ferme ses portes et ne les ouvre qu’en 1954. Coco, alors âgée de 71 ans, lance de nouvelles collections notamment son sac mythique matelassé noir, arboré d’une chaine dorée : le « 2.55 ». A l’aube des années 1960, Chanel lance les souliers bicolores. Pourquoi ? Le blanc allonge la jambe et le bout noir rétrécit la taille du pied.

fallback-1280x720
Les souliers bicolores de Chanel. Crédit : Inside Chanel

1971, marque la fin d’une ère pour Chanel. Gabrielle Chanel s’éteint le 10 janvier 1971. Malgré la légende qu’elle incarne, elle n’a pas réussi à faire évoluer la maison en refusant de se lancer dans le prêt-à-porter. La maison Chanel connaît alors une période difficile financièrement, avant de finalement lancer une collection prêt-à-porter en 1978.

  • Chanel de Karl

Cet homme tout de noir vêtu (non ce n’est pas Dark Vador !), aux cheveux blancs attachés, s’exprimant avec un accent allemand et au regard caché par ses lunettes de soleil…. vous avez deviné ? Karl Lagerfeld ! Oui, c’est lui qui reprend finalement les rênes de la maison Chanel, en tant que directeur artistique en 1983.

08_kl02_medium
Karl Lagerfeld

Dans les années 1980 et 1990, la marque s’élargit aux montres et à la haute Joaillerie. En 2000, la maison utilise la céramique pour des montres plus sports. Les collections se modernisent. Les spots publicitaires se multiplient : Coco Mademoiselle, Bleu de Chanel…

Karl Lagerfeld garde les lignes de Coco tout en les modernisant et permet à Chanel de rencontrer la gloire et la notoriété qu’elle connaît aujourd’hui. Mardi 26 janvier, lors de la présentation de sa nouvelle collection, il a revisité les pièces phares de la marque : le célèbre tailleur prend du volume, le tweed est orné de cristaux et se décline en bleu marine et blanc, les jupes s’allongent, le tout présenté dans un jardin épuré d’une grande maison de poupée contemporaine et écolo !

  • twitter

    Qui se cache derrière les collections ?

Chanel, outre des grands noms de la mode, ce sont aussi les « petites mains » qui travaillent en coulisse : les « Métiers d’art ». Baptisés ainsi, il s’agit de la société Paraffection, fondée en 2002, qui regroupe huit artisans parisiens. De la broderie Lesage au plumassier Lemarié, ces maisons couvrent un large domaine de compétence et assure le made in France, si cher à Chanel. Chaque année, Chanel leur organise un défilé afin de se rendre compte de la minutie de leur travail. C’est donc plus de 300 personnes qui donnent vie aux croquis de Karl Lagerfeld.

Une robe haute couture représente entre 100 et 200 heures de travail !

6783986
Les « petites mains » de Chanel
  • Chanel, au cœur des expositions et dans le cœur des stars

Depuis plus de 10 ans, Chanel s’attèle à l’organisation de nombreuses expositions qui font revivre son histoire. De New York en 2005 à Pékin en 2011, en passant par Moscou en 2007 et Londres en 2015, Chanel tient à exposer son âme. Présentant ses pièces phares comme le camélia, le beige, le diamant, le noir, tout en les mêlant à la nouvelle technologie, Chanel cherche à se moderniser et toucher ses visiteurs, comme vous avez pu le lire il y a quelques mois sur Jollies.

Mais que serait Chanel sans ses égéries ? Vanessa Paradis, Kristen Stewart, Keira Knightley, et bien d’autres, incarnent le Chanel des années 2000 et 2010.

Dans les années 1950, Marilyn Monroe faisait de Chanel n°5 une légende et dix ans plus tard, la Première dame des Etats Unis, Jackie Kennedy faisait connaître la maison au monde entier. Elisabeth Taylor et Romy Schneider n’hésitent pas à porter ses créations.

jackie
JFK avec Jackie Kennedy en tailleur rose de Chanel, créé en 1961
romy
Romy Schneider habillée par Chanel

Chanel, c’est donc plus de 100 ans d’histoire, un esprit sobre et élégant, mais qui cherche à se réinventer. Coco Chanel incarne une figure emblématique du monde de la mode en créant des vêtements plus pratiques et plus adaptés à la « nouvelle femme ». Gabrielle Chanel déclarait en 1971 :

« Que ma légende fasse son chemin, je lui souhaite une bonne et longue vie ! ».

On peut le dire, 45 ans plus tard, son souhait est exhaussé.

Retrouvez mardi prochain, sur Jollies, un nouvel article sur une nouvelle maison de couture emblématique.

Laurine Lassalle

3 réflexions sur “Chanel en 4 points !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s