Blackstar, le nouvel album de David Bowie : Quand la mélancolie se mêle au génie

Trois ans après son album-événement, The Next Day, David Bowie révèle aujourd’hui, jour de son 69ème anniversaire, un nouvel album haut en couleur, Blackstar. Ce court album de sept chansons lui permet d’ajouter une pierre à l’édifice qu’est devenue sa carrière.

Depuis les années 1970, David Bowie a prouvé qu’il était un artiste aux multiples facettes qui ne se limitait pas seulement à la musique. Chacun de ses albums nous fait découvrir des sonorités nouvelles que personne n’a jamais exploré auparavant, et c’est toujours le cas avec ce vingt-sixième album, Blackstar.

163219860-by-deborah-cole-and-raphaelle-logerot-files-a-portrait-crop-promo-xlarge2
@Slate

Qui peut encore prendre aujourd’hui la liberté de créer une chanson d’une dizaine de minutes et l’accompagner d’un clip à part lui ? Le clip de la chanson éponyme de l’album est sorti le 20 novembre dernier. De « Space Oddity », chanson sortie en 1969, à « Blackstar » ; la conquête de l’espace demeure un thème récurrent dans l’oeuvre de Bowie. Le 17 décembre, lorsque le clip de « Lazarus » est apparu sur la toile, c’est avec stupeur que nous découvrions le même personnage que dans le clip de « Blackstar ». David Bowie, avec ses cheveux gris dressé au-dessus de sa tête, porte un bandage blanc autour des yeux sur lequel sont cousus deux boutons à la place des yeux. Un nouvel avatar pour l’homme aux 100 visages ? Les deux clips sortis en fin d’année 2015 sont étranges, ils mettent presque mal à l’aise. Même si nous avons l’habitude avec Bowie d’être délogé de notre confort quotidien, la mélancolie qui ressort de ces deux clips est forte et passe par des images troublantes. Des humains pas très humains dans des cérémonies rituelles étranges, une nature défigurée, une planète ou bien un oeil ? Tant de questions que soulèvent les œuvres de Bowie depuis des décennies.

David Bowie est là pour nous enseigner une leçon. Ce n’est pas parce qu’on décide d’être extravagant à 20 ans qu’on ne peut plus l’être à presque 70. Il est certainement une exception. Mais c’est bien un des seuls artistes de sa génération à continuer à produire de la musique en restant lui-même et sans paraître ridicule une seule seconde. Il n’a pas fini de créer alors il continue… Même si parfois il faut attendre une décennie pour écouter un nouvel album (ndlr : dix ans se sont écoulés entre la sortie de Reality en 2003 et celle de The Next Day en 2013).

David Bowie vit dans un autre monde et notre monde est fasciné par David Bowie. En plus de ce nouvel album, nous vous conseillons d’aller jeter un coup d’oeil à ce documentaire passionnant diffusé sur France 4. Il retrace la carrière de David Bowie en prenant comme point d’ancrage le Château d’Hérouville, un studio dans lequel David Bowie a produit plusieurs de ses albums. Grâce à la participation de plusieurs artistes français de la plus jeune génération, ce documentaire montre que David Bowie est une source d’inspiration sans fin.

Pauline THURIER

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s