Hipsters, à vos cuillères !

Deux frères hipsters ont ouvert à Londres, en novembre dernier, un bar à céréales. Le concept ? Proposer à ses clients, entre 9h30 et 17h, la possibilité d’essayer une centaine de céréales d’une dizaine de pays différents. (Ndlr : un hipster est une personne qui suit les dernières tendances et modes, plus particulièrement celles considérées comme étant hors de la culture dominante)

En plus d’être des céréales « mondiales », elles sont censées vous rappeler les petits déjeuners de votre enfance (enfin, si vous idolâtrez les Chocapics, allez au supermarché, c’est plus simple !). Vous pourrez aussi ajouter du lait (encore heureux), entier, demi-écrémé ou écrémé, lait de soja, d’amande, de coco… Moyennant 40 pence de plus (0.55€), vous pourrez rajouter du sirop d’érable, de la banane, du chocolat au lait ou du yaourt ou encore des biscuits ou des fruits. Vous pourrez aussi regarder des dessins animés, de votre enfance eux aussi (allumer France 3 le matin pendant les vacances d’été donne à peu près le même résultat), en dégustant vos céréales. Des « cocktails » de céréales, ainsi que des toasts, des boissons chaudes et froides sont également disponibles.

Loin d’être perçu comme un exemple de création d’entreprise par des jeunes plein d’avenir, ce bar a été beaucoup critiqué – et même pris pour cible par des manifestants – pour pratiquer des tarifs bien trop élevés. Il faut en effet compter au entre £2.5 (3.50€) et £4.4 (6.10€) pour un bol. Comptez aussi £2.80 (3.90€) pour un chocolat chaud, le prix dans une grande chaîne de cafés. La localisation du bar dérange aussi : situé sur Brick Lane, dans l’est londonien, longtemps considéré comme pauvre ou populaire. Brick Lane est désormais une rue au cœur du quartier indien et bangladais de Londres. De nombreux habitants n’ont pas les moyens de fréquenter ce nouveau café. Beaucoup voient cette entreprise hipster comme une nouvelle preuve de la gentrification des quartiers populaires londoniens. Ces nouveaux bars ou boutique branchés et les prix de l’immobilier en constante hausse poussent hors de Londres les familles défavorisés et les classes moyennes ont elles aussi de moins en moins les moyens de vivre dans la capitale britannique. Ce bar à céréales devient un symbole de l’élitisme londonien. Si vous ne pouvez pas vous payer un bol de céréales à 5€ à 14h un jour de semaine, vous feriez mieux de déménager dans une autre ville.

Enfin, un manque de logique flagrant frappe : dans une ville constamment en ébullition où les gens se lèvent à 5h pour aller travailler et où le métro est déjà bondé à 7h30, ce bar à céréales (pour le petit déjeuner, on est d’accord), n’ouvre qu’à 9h30…

J.C.

Crédit à la une : wikipédia
Publicités

2 réflexions sur “Hipsters, à vos cuillères !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s