Le point sur les séries de la rentrée 2015

Vous vous sentez un peu perdus parmi cette masse de séries qui reprennent ou démarrent en septembre ? La rédaction de Jollies vous aide à vous y retrouver en faisant le point les séries de cette rentrée 2015. Attention, cet article peut contenir des spoilers ! 

Reprises : 

The Big Bang Theory – Saison 9

Cette année, c’est avec un grand plaisir que nous retrouvons la bande de geeks de The Big Bang Theory pour la neuvième saison. On ne s’en lasse définitivement pas. Sheldon, Leonard, Howard et Raj reviennent avec des histoires et des blagues encore plus amusantes et cocasses qu’auparavant. Alors que la fin de la saison 8 s’était plus concentrée sur les histoires de couples (Sheldon/Amy, Leonard/Penny et Raj/Emily), la saison 9 rappelle les premières saisons au cours desquelles les éclats de rires ne tarissaient pas. Si certains d’entre vous pensaient que la série commençait à s’essouffler, soyez rassurés, c’est loin d’être le cas !  

Note de la rédaction : 5/5

Vampire Diaries – Saison 7

Après six années, Vampire Diaries revient pour une énième saison. A la fin de la sixième saison, Elena, le personnage principal nous quittait. On pouvait donc, légitimement, avoir peur pour la suite de la série. Finalement, pour son grand retour sur nos écrans, Vampire Diaries se débrouille plutôt bien puisqu’une nouvelle storyline s’est rapidement mise en place : la ville est évacuée car des vampires/sorciers veulent la détruire. Chez Jollies, nous trouvons qu’après cinq saisons, la série a perdu tout son intérêt. Tous les personnages, ou presque, sont morts plusieurs fois avant de mystérieusement revenir à la vie, Mystic Falls a été complètement décimée et cela ne semble choquer personne, et surtout, le couple Delena, le plus emblématique de la série, n’est plus. Après avoir attendu cinq saison pour que Damon et Elena soient enfin ensemble, ils ne le sont plus. Quel intérêt ? La série tourne en rond et on comprend pourquoi Nina Dobrev (Elena) a choisi de quitté la série… Le seul intérêt de cette nouvelle saison, c’est de savoir ce qu’il va advenir des personnages et de la relation de Stefan et Caroline. 

Note de la rédaction : 1/5

How to get away with Murder – Saison 2

How to get away with Murder, c’était la série de l’année 2014. Les aventures de la brillante avocate Annalise Keating et de ses étudiants en droit avaient rencontré un sacré succès avec plus de 10 millions de téléspectateurs pour la première saison. Les élèves impliqués dans un assassinat semblaient être tirés d’affaire, le meurtre qui nous avait tenus en haleine pendant 15 épisodes avait été résolu… jusqu’à ce qu’un autre soit commis, dans les dernières secondes de l’épisode final. Dans cette deuxième saison, Wes et ses camarades cherchent à découvrir qui est le coupable pendant qu’Annalise continue à dévoiler les facettes les plus sombres de sa personnalité. L’avocate prend également deux nouveaux clients : un frère et une sœur accusés du meurtre de leurs parents. Le retour des flash-backs, spécificité de la série, semble également indiquer la mort d’un personnage principal… Entre manipulations et mensonges, la deuxième saison de How to get away with Murder, diffusée depuis le 24 septembre 2015 ne déçoit pas. Mieux encore, elle électrise.

Note de la rédaction : 5/5

Scandal – Saison 5

En ce début de saison 5 de Scandal, Olivia et Fitz sont finalement ensemble. Quant à la relation entre Fitz et Mellie, ce n’est que pure comédie et la menace du divorce est plus forte que jamais. Fitz parait toujours aussi simplet et Olivia n’est plus aussi impassible que dans la saison 1, ses émotions transpercent l’armure qu’elle s’était fabriquée. Fitz, lui, n’a jamais été libre, manipulé par Mellie avec l’aide de Cyrus, puis complètement aveuglé par sa folle passion pour Olivia. On regrette un peu l’Olivia d’Olivia & Associés des saisons précédentes, on peut avoir l’impression que la série se concentre sur la Maison-Blanche, que tous les personnages finissent par y rentrer et que les intrigues de chaque épisode ne sont plus que secondaires. On cherche à donner une excuse à la série pour continuer, car ce qui semblait le but des personnages principaux était de sortir de la Maison-Blanche (bon, Mellie et Cyrus veulent y rester, mais en même temps c’est Mellie et Cyrus…).

Beaucoup de personnages ont quitté la série et dans cette nouvelle saison, le seul « gladiateur » encore debout est Quinn, ce qui signifie en un sens que le cœur d’OPA a déserté. La saison 5 se construit sur les ramifications des saisons précédentes. Les caractères d’Olivia et de Quinn semblent avoir été interchangés, Quinn n’étant plus l’innocente avocate au passé plus que mystérieux, qui veut découvrir à tout prix ce qui lui est arrivé et éviter à d’autres le même genre de demie-vie. Quinn est effectivement une sorte de badass qui fait vraiment peur parfois et qui a un peu trop hérité du côté obscur-psychopathe de Huck. Quant à Mellie, on n’arrive toujours pas à savoir si on l’adore ou la déteste. Elle apparait tantôt en victime de l’égoïsme de Fitz, tantôt en mégère égocentrique. Jake parait le seul à être un type plutôt sympa et qui ne vous ferait pas vous enfuir en courant si vous le croisiez dans la rue. Cette saison 5 reprend avec le même rythme effréné, propre à la série, les dialogues qui s’enchaînent, les révélations qui vous font arracher les coussins de votre canapé, les flashbacks qui vous font pousser de grands « AAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHH ! NON ! » et les mêmes méthodes peu charitables pour faire triompher le « bien » (ou le pas trop mal) qui font tout le charme de la série. On peut parfois regretter les allusions beaucoup trop lourdes aux affaires juteuses ou dramatiques des présidents américains ou autres leaders. On aura effectivement bien compris que Fitz fait référence à Kennedy, Olivia Pope à l’affaire Lewinski et Clinton, sans en plus ajouter une histoire calquée sur la mort de Diana comme trame pour le premier épisode de cette cinquième saison. Certains apprécieront, d’autres pas du tout. Scandal évolue, à vous de décider si la trajectoire est bonne ou complètement ratée.

Note de la rédaction : 4/5

Nouveautés :

Scream Queens

Un cast prometteur (Emma Roberts, Lea Michèle, Nick Jonas, Jamie Lee Curtie), un pitch qui change de ce qu’on peut voir en ce moment et une bonne dose de peur, cette série, c’était probablement l’une des plus attendues de la rentrée 2015.

Sur le campus d’une université, Chanel Oberlin (Emma Roberts) dirige d’une main de fer la sororité Kappa Kappa Tau (KKT). Vingt ans après la mort mystérieuse d’une jeune fille de KKT dans une baignoire, un surnommé Red Devil assassine des personnes sur le campus, majoritairement des KKT.

Cette série se veut être une parodie des films d’horreur, mais ne plonge-t-elle pas un peu trop dans le cliché ? Beaucoup de personnages meurent, parfois de façon ridicule et les méthodes employées par le tueur sont plus que discutables. Chanel est le stéréotype même de la petite fille pourrie gâtée, odieuse, crainte de tous. Quant à la doyenne de l’Université, elle déteste ouvertement la sororité KKT et souhaite son démantèlement à tout prix. Des personnages morts mais pas vraiment, des personnages stéréotypes de tout ce qui se fait dans les séries américaines et enfin des personnages sans grande profondeur intellectuelle, vous l’aurez compris, le seul intérêt de cette série réside dans la découverte de l’assassin.

Note de la rédaction : 2,5/5

Quantico

Qualifiée de “How to get away with murder 2 : version terrorisme” par Variety, cette toute nouvelle série policière ne vous laissera pas indifférent. On y suit la formation de jeunes agents du FBI, qui cachent chacun de lourds secrets. Comme dans How to get away with murder, on navigue entre le présent et le futur où un des agents a effectué l’attentat le plus important aux États-Unis depuis le 11 septembre 2001. Un personnage principal fort de caractère, des secrets profondément enfouis et une intrigue qui se révèle peu à peu : le cocktail parfait pour vous rendre accro. C’est une série à ne pas louper !

Note de la rédaction : 5/5

Lucifer

Lucifer Morningstar est le diable. Non pas au sens figuré, mais bien au sens propre. Il a quitté l’Enfer et est désormais le propriétaire d’une boîte de nuit à Los Angeles. Une nuit, l’immortel assiste, impuissant, à l’assassinat de Delilah, sa protégée. Il se met alors en quête de son assassin et fini par faire équipe avec Chloé Decker, une capitaine de police délaissée par ses collègues. Dès le début du premier épisode, nous sommes conquis. L’intrigue est originale, change des séries policières de base, et l’accent britannique de Tom Ellis (Lucifer Morningstar) est à tomber par terre. Cette série, vous devez la regarder absolument. Seul petit “bémol”, seul l’épisode pilote est sorti et il faudra attendre début 2016 pour voir la suite des aventures de Lucifer et Chloé.

Note de la rédaction : 5/5

You, Me and the Apocalypse

Le président des Etats-Unis a annoncé officiellement que dans 34 jours, une comète de plus de 12 km de long atterrira sur la Terre et sera la cause d’une extinction massive. A Slough en Angleterre, Jamie décide de partir en compagnie de son colocataire à la recherche de son jumeau Ariel qui aurait kidnappé sa femme il y a 7 ans et qui serait la tête de Deus Ex Machina, une organisation de hackers. Au Nouveau-Mexique, Rhonda McNeill est emprisonné pour avoir hacké l’Agence Nationale de Sécurité américaine. En réalité, elle protège son fils, le vrai responsable du hack. Au Vatican, Soeur Céline et Père Jude sont chargés d’aller de par le monde pour trouver Jésus qui devrait résusciter car la fin du monde est proche.

You, Me and The Apocalypse semble, de prime abord, avoir un scénario plutôt complexe. Or, les trois premiers épisodes de cette série américano-britannique se regardent avec une facilité et une fascination déroutantes. Cette série comique est totalement déjantée tout en parvenant à rester crédible. Une pelote de laine emmêlée est la base de l’intrigue et il reste 34 jours pour la démêler. Grâce à des personnages attachants et une histoire captivante, You, Me and the Apocalypse a conquis la rédaction de Jollies Magazine. Nous espérons une première saison qui saura tenir le cap à la hauteur de ce début de saison.

Note de la rédaction : 4/5

Ont participé à la rédaction de cet article : Camille BRONCHART, Julie C., Cassie GODIN, Pauline THURIER

Une réflexion sur “Le point sur les séries de la rentrée 2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s